Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

Les réactions et propositions du Conseil régional d'Île-de-France et du Conseil de Paris pour renforcer la sécurité

"Nous prendrons évidemment notre part dans la mise en œuvre des mesures nécessaires pour assurer la sécurité des Franciliennes et des Franciliens", indique le président socialiste du conseil régional, Jean-Paul Huchon, lors d’une séance plénière du conseil régional d’Île-de-France, lundi 16 novembre 2015. Il rappelle qu’une séance du conseil du Stif (Syndicat des transports d’Île-de-France) sera convoquée mardi 17 novembre 2015 pour faire "un point détaillé des mesures de sécurité renforcées dans le réseau de transports en Île-de-France" (lire sur AEF). La présidente du groupe LR, Valérie Pécresse, propose pour sa part "dès cette semaine, de voter ensemble un fonds d’urgence d’aide au financement des portiques de sécurité".

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

"Le renforcement de la sécurité des accès aux équipements qui sont sous la responsabilité du Conseil régional, à savoir les lycées, les CFA et les îles de loisirs est en cours, sous l’égide de l’administration régionale et en lien avec les autorités nationales", signale Jean-Paul Huchon, lundi 16 novembre 2015, lors d’un conseil extraordinaire de la région île-de-France. Il ajoute qu’il rencontrera rapidement "le préfet de police de Paris pour faire un point complet de la situation en Ile-de-France".

AIDE AU FINANCEMENT DES PORTIQUES DE SÉCURITÉ

"Je pense qu’une décision extrêmement symbolique, qui pourrait être le signe de notre union, serait, dès cette semaine, de voter ensemble un fonds d’urgence d’aide au financement des portiques de sécurité", déclare pour sa part la présidente du groupe LR. "Il pourrait notamment être utilisé pour protéger les salles de spectacle dont nous avons compris, à cette veille de Noël, qu’elles étaient la cible privilégiée des terroristes, mais aussi évidemment des lycées, des CFA, des grandes gares", propose Valérie Pécresse.

Avant d’ajouter : "Nous pourrions réactiver dès cette semaine la convention que nous avons avec le ministère de l’Intérieur" permettant "d’aider les forces de sécurité à s’équiper". "Aujourd’hui, la police et la gendarmerie nous crient leur détresse. Elles ont des équipements qui sont obsolètes."

HOMMAGE AUX FORCES DE SÉCURITÉ ET AUX SECOURS

Lors du conseil de Paris, la maire de la capitale, Anne Hidalgo, a également tenu à "saluer tous ceux qui nous protègent et qui, depuis trois jours, se relaient sur le front de cette guerre qui ne dit pas son nom : les policiers, les pompiers, les militaires, les soignants et toutes celles et tous ceux que l’horreur n’a pas paralysés mais mobilisés".

"Nos pensées vont aux forces de l’ordre, aux personnels médicaux, aux secours, à tous ceux qui ont surmonté leur fatigue ou leur peur, pour se porter au secours des victimes. Nous leur devons beaucoup, affirme de son côté la présidente du groupe LR au conseil de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet. Nous leur devons plus et nous reparlerons des moyens de les accompagner dans leurs missions."

DÉPARTEMENTS ET RÉGIONS MOBILISÉES

Par ailleurs, les présidents de régions appellent "à l’unité nationale face à cette terrible épreuve pour notre pays", fait savoir l’ARF dans un communiqué, lundi 16 novembre 2015. Ces élus "font confiance aux autorités nationales, aux militaires, aux forces de police et de gendarmerie, aux services de renseignements pour prendre les mesures qui s’imposent contre le terrorisme". "Nos élus et nos fonctionnaires sont mobilisés pour contribuer à aider l’État à protéger nos compatriotes", indique également l’ADF dans un communiqué, samedi 14 novembre 2015.

à lire aussi
"Certaines fiches S peuvent être créées sur la base d’un simple renseignement non recoupé" (Manuel Valls)

"Les fiches S sont un outil de surveillance absolument indispensable pour les services de gendarmerie, de police et de douane. Elles sont créées sans juge, sur une base purement administrative", indique le Premier ministre, Manuel Valls sur RTL, lundi 16 novembre 2015. "Il y en a 10 500, dont certaines peuvent être créées sur la base d’un simple renseignement non recoupé, d’une première suspicion", précise-t-il. Il répond ainsi à la proposition de Nicolas Sarkozy de placer les individus faisant l’objet d’une fiche S en "résidence surveillée, assignés à résidence chez eux, avec un bracelet électronique" (lire sur AEF). Le président de la commission des Lois de l’Assemblée nationale, Jean-Jacques Urvoas, souligne également qu'une fiche S "est un élément de surveillance, ce n’est pas un élément de culpabilisation".

Lire la suiteLire la suite
Bernard Cazeneuve annonce que "23 individus ont été interpellés" et "168 perquisitions" menées dans toute la France

 "J’ai prononcé ces dernières 48 heures 104 assignations à résidence à l’encontre d’individus qui font l’objet d’une attention particulière par nos services. Cette nuit, sur l’ensemble du territoire national, les policiers et les gendarmes, avec l’appui de leurs services de renseignement aux niveaux central et territorial, ont procédé à 168 perquisitions administratives au domicile d’individus suspects à différents titres." C’est ce qu’indique le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, lors d’un point-presse, lundi 16 novembre 2015. Il précise que "23 individus ont été interpellés et placés en garde à vue" et souligne que l’enquête sur les attentats perpétrés à Paris et Saint-Denis vendredi 13 novembre "progresse rapidement".

Lire la suiteLire la suite
Les attentats de Paris à la une des quotidiens du lundi 16 novembre 2015

Cette revue de presse est une synthèse des informations données par nos confrères. Les informations qui suivent n'engagent donc que les journaux dont elles sont issues.Elle est réalisée à partir des quotidiens nationaux : Aujourd'hui en France (ou Le Parisien), Le Monde, Le Figaro, L'Humanité, Libération, La Croix, Les Échos et L'Opinion, et le week-end Le Journal du dimanche.

Lire la suiteLire la suite
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Thibaut Chevillard, journaliste