Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Mixité sociale : la Meurthe-et-Moselle va revoir la sectorisation à Nancy, en reconstruisant deux collèges en ville

La réflexion est engagée sur la sectorisation de plusieurs collèges de la ville de Nancy, dans le cadre de l’expérimentation menée en Meurthe-et-Moselle pour "renforcer la mixité sociale dans les collèges", indiquent le 12 novembre 2015 le rectorat de Nancy-Metz et le conseil départemental, suite à la présentation du dispositif national par la ministre Najat Vallaud-Belkacem. Dans le cadre d’un travail conjoint, "nous proposerons un travail de fabrique de la mixité sociale", annonce le recteur Pécout. La reconstruction de deux collèges prévue par le programme pluriannuel d’envergure intitulé "Plan Collèges Nouvelles Générations" (2012-2021) sera l’occasion, en partenariat, de dessiner les contours de nouveaux périmètres de recrutement, et donc de scolariser "des collégiens d’horizons divers, dans le même établissement", assure Mathieu Klein (PS), président du conseil départemental.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Meurthe-et-Moselle : adoption du plan « collèges nouvelles générations »

Le rapport relatif au plan « Collèges nouvelles générations » 2012-2018 du conseil général de Meurthe-et-Moselle, qui prévoit un investissement de 270 millions d'euros, a été adopté le 29 juin 2012 par les élus départementaux en session publique à Nancy (par les voix du PS, du Front de gauche et des Indépendants, le groupe « Union de la droite et du centre » s'abstenant), après six mois de concertation (AEF n°223509). « Notre pari est osé », avance Michel Dinet (PS), président du conseil général. Dans le cadre d'une réflexion sur l'évolution du parc d'établissements scolaires dans ce département, « au lieu de gérer par des fermetures, nous gérons par des restructurations et des ouvertures d'établissement. Pour chacun des six territoires du département (1), nous avons indiqué la liste de constructions neuves ou remises à neuf complètes, la liste de restructurations lourdes et celle des collèges plus fonctionnels à moderniser. L'idée est d'arriver, en six ans, à un niveau d'équipement identique sur tout le territoire », explique-t-il.

Lire la suiteLire la suite