Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page

Attentats : "La COP 21 fait et fera de Paris la capitale du monde", déclare Manuel Valls

La COP 21, qui doit s'ouvrir au Bourget le 30 novembre 2015, aura bien lieu. Quelques heures après les attentats qui ont frappé Paris, et fait 129 morts (bilan provisoire), le ministre des Affaires étrangères et futur président de la conférence Laurent Fabius a confirmé la tenue de la conférence, samedi 14 novembre au matin. Pour Manuel Valls, qui s'est exprimé au 20 heures de TF1, "elle se tiendra car elle est un rendez-vous pour l'humanité". Le Premier ministre indique que l'état d'urgence décrété par François Hollande pourrait être prolongé jusqu’à la COP 21, ce qui nécessiterait une loi. Près de 40 000 personnes sont attendues à Paris pendant deux semaines et quelque 117 chefs d’État et de gouvernement devraient se rendre au Bourget pour la cérémonie d'ouverture. Barack Obama a confirmé sa présence.

"La COP 21 fait et fera de Paris la capitale du monde. Elle se tiendra car elle est un rendez-vous pour l’humanité", déclare le Premier ministre Manuel Valls, interrogé au journal de 20 heures de TF1, samedi 14 novembre. La conférence sera selon lui "l’occasion pour les chefs d’État de se retrouver et de manifester leur solidarité". Elle se tiendra "sans doute en étant très attentif" et "en faisant en sorte de se concentrer sur le climat", ajoute-t-il.

Le Premier ministre annonce "le prolongement, sans doute – et il faut une loi pour cela —, de l’état d’urgence". L’état d’urgence, décrété par François Hollande, est "une mesure exceptionnelle" qui donne aux forces de l’ordre les moyens "d’investiguer, de poursuivre, de perquisitionner 24 heures sur 24 et d’assigner à résidence". Elle pourrait être prolongée jusqu’à la COP 21.

"mesures de sécurité renforcées"

"La COP 21 doit se tenir. Elle se tiendra avec des mesures de sécurité renforcées mais c’est une action absolument indispensable contre le dérèglement climatique et bien évidemment elle se tiendra", a déclaré de son côté le matin même Laurent Fabius depuis Vienne où se tenait une réunion internationale sur le Syrie.

"Je crois qu’il ne faut surtout pas l’annuler, ce serait une forme de capitulation !", a jugé de son côté l’envoyé spécial de François Hollande pour la protection de la planète et président de la FNH, Nicolas Hulot. "Il ne s’agit pas d’exposer les interlocuteurs au danger terroriste : il me semble que le Bourget est un lieu isolé, plus facile à sécuriser que si cela se déroulait au cœur de Paris", a-t-il ajouté dans une interview à L’Observateur, le 14 novembre.

La COP 21 doit réunir les représentants des 195 pays membres de la convention climat sur le site du Bourget, pour une durée de deux semaines à compter du 30 novembre, afin de négocier l’accord de Paris. Quelque 40 000 participants sont attendus dont 20 000 délégués accrédités et 3 000 journalistes dans l’enceinte du parc des expositions du Bourget aménagé pour l’occasion depuis le 5 octobre, sous la coordination du secrétariat général de la COP 21 (lire sur AEF les travaux en cours).

ACCORD DE SIÈGE entre la france et l’ONU

L’organisation de la conférence, qui répond à un cahier des charges strict préparé par le secrétariat de la convention climat, a donné lieu à la signature d’un accord de siège entre la France et les Nations unies, approuvé par le Parlement et promulgué sous forme de loi au Journal officiel du 1er octobre (lire sur AEF). Selon cet accord, le dispositif de sécurité "fera l’objet d’un partage des responsabilités en deux zones" : à l’intérieur du site de la conférence, "zone bleue" inviolable, la sécurité sera assurée par les forces onusiennes tandis qu’à l’extérieur et aux abords du site, elle sera assurée par les autorités françaises.

En outre, un décret publié au Journal officiel du 1er octobre 2015 étend la compétence territoriale de certaines directions actives de la préfecture de police pendant la préparation et la tenue de la conférence, soit du 5 octobre au 31 décembre 2015, sur l’emprise de l’aérodrome du Bourget.

117 chefs d’État le 30 novembre

Un sommet des chefs d’État sera organisé le lundi 30 novembre, pour l’ouverture de la conférence, où 117 présidents et Premiers ministres sont attendus. La cérémonie d’ouverture doit permettre de donner l’impulsion politique nécessaire aux négociations sur le texte du futur accord qui s’ouvriront le soir même, a rappelé Laurent Fabius le 10 novembre, à l’occasion de la pré-COP.

Barack Obama, qui a affiché son soutien à la France à la suite des attentats, a communiqué son intention de se rendre à Paris à l’occasion de l’ouverture de la COP 21. D’autres chefs d’État, comme le président chinois Xi Jinping, sont également attendus.

multiples lieux et manifestation dans Paris

Outre le site du Bourget, la COP 21 doit se dérouler dans plusieurs lieux de la capitale et de l’Ile-de-France (voir la carte des événements dressée par AEF) : exposition des "solutions" des entreprises et collectivités pour le climat au Grand Palais du 4 au 11 décembre ; conférences et débats de la Coalition climat 21 qui regroupe des associations environnementales et syndicats à Montreuil du 4 au 6 décembre puis à l’espace Centquatre à Paris du 7 au 11 décembre. Plus de 1 000 maires sont par ailleurs attendus le vendredi 4 décembre à l’hôtel de ville de Paris pour un sommet sur le climat. Il n’est pas assuré pour l’heure que ces événements soient maintenus.

Par ailleurs, plusieurs manifestations à l’appel de la Coalition Climat 21 étaient prévues le samedi 28 novembre dans plusieurs villes de France, le dimanche 29 novembre et le samedi 12 décembre à Paris. Elles sont à ce stade toujours programmées. La préfecture de police de Paris a publié le 14 novembre un arrêté interdisant les manifestations sur la voie publique jusqu’au jeudi 19 novembre en Ile-de-France.

contrôles aux frontières

La multiplication des sites de la COP 21 et l’ampleur de la participation attendue faisaient déjà peser sur la conférence un défi de taille pour l’organisation de la sécurité avant même les attentats du 13 novembre. Les attentats de Charlie Hebdo en début d’année avaient conduit le secrétariat général de la conférence à renforcer le dispositif de sécurité, comme le détaillait Pierre-Henri Guignard dans un entretien à AEF au printemps (lire sur AEF).

Plusieurs mesures de sécurité avaient été annoncées ces dernières semaines à commencer par le rétablissement de contrôles aux frontières depuis vendredi 13 novembre et pour une durée d’un mois, qui devaient mobiliser quelque 30 000 policiers (lire sur AEF).

annulation du congrès des maires

François Hollande doit s’exprimer devant le Congrès, qui réunit l’Assemblée nationale et le Sénat, à Versailles lundi 16 novembre. Le ministre des Affaires étrangères doit se rendre dimanche 15 et lundi 16 novembre au sommet du G20 d’Antalya, en remplacement du chef de l’État. Une partie de la déclaration finale du sommet est consacrée au climat (lire sur AEF).

Par ailleurs, le congrès des maires, qui devait se dérouler du 17 au 19 novembre à Paris et présenter une déclaration sur le climat, est annulé et reporté au mois de mai.

Quant aux élections régionales, prévues le 6 et le 13 décembre, elles auront bien lieu selon Manuel Valls. "C’est la plus belle réponse, nous ne devons pas céder."

à lire aussi
Attentats perpétrés à Paris : la COP 21 "se tiendra avec des mesures de sécurité renforcées", déclare Laurent Fabius

"La COP 21 doit se tenir. Elle se tiendra avec des mesures de sécurité renforcées mais c’est une action absolument indispensable contre le dérèglement climatique et bien évidemment elle se tiendra", déclare le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, samedi 14 novembre 2015 au matin. Il s’est exprimé à Vienne (Autriche) où se tient une réunion sur la Syrie. Des doutes avaient été émis sur la tenue de la conférence internationale sur le climat qui doit se tenir au Bourget du 30 novembre au 11 décembre 2015, après les attentats perpétrés à Paris et au Stade de France, vendredi 13 novembre, qui ont fait au moins "127 morts et de nombreux blessés" selon le président de la République François Hollande. Plus d’informations à venir sur AEF en fin de journée.

Lire la suiteLire la suite
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Aline Brachet, journaliste