Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Lille-III : une pétition dénonce "la mise en danger" des formations en raison de la réforme de la taxe d’apprentissage

Les responsables de deux masters de Lille-III lancent un "appel à modifier les modalités d’affectation des fonds de la taxe d’apprentissage", considérant que la loi de mars 2014 met "en péril" leurs formations. Ils portent une pétition en ligne (550 signatures en un mois) et sont à l’origine d’une motion votée par le CA de l’université le 23 octobre 2015. "La collecte de la taxe d’apprentissage a été largement amputée dans l’établissement", pointe Fabrice Antoine, responsable du master "Traduction et interprétation" - une formation qui avait bénéficié d’une collecte de 23 000 € en 2014. "Cette année, c’est 80 % de moins : je n’ai plus un sou pour couvrir les frais de déplacement des intervenants ou acheter des logiciels de traduction", s’inquiète-t-il. La pétition propose de diviser les fonds de la taxe "en trois parts sensiblement égales" entre la région, le quota et le hors quota.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi