Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Malgré une sinistralité globalement en baisse, le nombre d’accidents du travail reste élevé, de l’ordre de 600 par heure

L’année 2014 marque "un palier" après deux années consécutives de baisse des accidents du travail et maladies professionnelles, selon les chiffres publiés par la branche AT-MP de la sécurité sociale, jeudi 12 novembre 2015. Certes, la sinistralité reste globalement en diminution sur les dix dernières années, mais "cela ne veut pas dire qu’il n’y a plus rien à faire", estime Martine Jeantet, directrice des risques professionnels, lors d’une conférence de presse, jeudi 12 novembre 2015. "Il y a encore beaucoup d’accidents du travail, nous avons l’obligation d’agir." Avec un indice de fréquence qui s’établit à 34 pour mille en moyenne (1), ce sont environ 600 accidents du travail qui se produisent au cours de chaque heure, dont 250 avec arrêt de travail. Quant aux maladies professionnelles, elles progressent légèrement, toujours sous l’effet des TMS.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi