Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

À l’approche des élections professionnelles, la SNCF insiste sur "l’unité sociale" du groupe public ferroviaire

"Un peu plus d’un an après la promulgation de la loi du 4 août 2014 portant réforme ferroviaire, le nouveau groupe public ferroviaire a signé […] avec les organisations syndicales 17 accords qui bénéficient aux 150 000 collaborateurs", annonce le groupe dans un communiqué publié mardi 10 novembre 2015. "L’unité sociale du groupe est aujourd’hui en marche", commente Jean-Marc Ambrosini, directeur général délégué Cohésion et ressources humaines. Pour autant, de gros dossiers sont prévus pour les prochains mois : après les élections professionnelles du 19 novembre, la direction devra boucler les accords dits "d’intégration" entre les différentes composantes du groupe, ainsi que le texte sur la modernisation du dialogue social. Surtout, elle devra négocier, avant le 1er juillet 2016, un accord sur l’organisation du temps de travail, sur la base d’un décret toujours attendu.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le projet de loi portant réforme ferroviaire adopté définitivement par le Parlement

Les sénateurs adoptent mardi 22 juillet 2014 les conclusions de la commission mixte paritaire sur le projet de loi portant réforme ferroviaire par 189 voix pour et 150 contre, après les députés la veille. Le projet de loi est donc définitivement adopté. Le Sénat adopte aussi les conclusions de la CMP sur la proposition de loi organique relative à la nomination des dirigeants de la SNCF à l’unanimité. Le projet de loi a pour objectif de moderniser en profondeur l’organisation du système de transport ferroviaire français. Il prévoit notamment de renforcer le service public ferroviaire, mettre fin à la séparation actuelle entre Réseau ferré de France (RFF) et la SNCF, créer les conditions d’un pacte national pour l’avenir du service public ferroviaire, et poser les jalons législatifs nécessaires à la construction d’un cadre social commun à tous les travailleurs de la branche ferroviaire.

Lire la suiteLire la suite