Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Fraude identitaire : après plus d’un an d’expérimentation, Interpol approuve la solution baptisée "I-Checkit"

"L’assemblée générale d’Interpol approuve la solution I-Checkit en tant qu’outil de police innovant pour la gestion des frontières", indique l’organisation, mercredi 4 novembre 2015. Les membres d’Interpol, réunis à Kigali au Rwanda, adoptent en effet une résolution "à la suite d’un projet pilote de 16 mois mené en partenariat avec Air Asia, qui a démontré l’utilité de I-Checkit pour réduire les risques criminels liés à la fraude à l’identité et recueillir des renseignements de police, notamment pour les pays dépourvus d’une solution intégrée de gestion des frontières". Le dispositif permet à des entreprises "d’effectuer en temps réel des vérifications approfondies sur les passagers dans les bases de données mondiales d’Interpol, notamment celle sur les documents de voyages volés et perdus", rappelle Interpol.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les États membres d’Interpol veulent élargir l’accès des acteurs privés au fichier de passeports volés de l’agence

Les pays membres d’Interpol "ont unanimement approuvé l’élargissement du programme I-Checkit à un plus grand nombre de secteurs d’activité" lors de l’assemblée générale de l’organisation qui se tenait à Monaco du 3 au 7 novembre 2014 (lire sur AEF). L’objectif est "d’accroître l’utilisation de la base de données SLTD (Stolen and Lost Travel Documents) et ainsi de mieux détecter et prévenir l’utilisation de documents de voyage volés, perdus et invalidés", précise la résolution adoptée. Interpol encourage "vivement les pays membres à veiller à ce que les données transmises à la base de données SLTD soient exactes, régulièrement mises à jour et effacées". L'organisation encourage par ailleurs les pays membres à "intégrer [sa] campagne mondiale de sensibilisation 'Turn Back Crime' dans les activités de communication et de prévention de leur police nationale".

Lire la suiteLire la suite