Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

L’AMF appelle à une évolution du code Afep-Medef sur les sommes versées à l’occasion du départ d’un dirigeant

Avec le code Afep-Medef, la France dispose d’un "code de gouvernance qui, au niveau international, est de très bonne facture", estime Benoît de Juvigny, secrétaire général de l’AMF (Autorité des marchés financiers), à l’occasion de la publication de son rapport 2015 sur le gouvernement d’entreprise et la rémunération des dirigeants des sociétés cotées. Dans l’ensemble, "l’AMF constate de nouveau cette année des améliorations en termes d’information donnée et d’évolution des pratiques". Cependant, elle invite les organisations professionnelles à faire évoluer le code Afep-Medef sur plusieurs points, concernant notamment les sommes et indemnités versées aux dirigeants lors de leur départ de l’entreprise, mais aussi les rémunérations pluriannuelles et les rémunérations dites exceptionnelles.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le Haut Comité de gouvernement d’entreprise Afep-Medef publie son deuxième rapport annuel

Le Haut comité de gouvernement d'entreprise, constitué en 2013 pour assurer le suivi du code Afep-Medef révisé, et présidé par Denis Ranque, rend public son deuxième rapport annuel (septembre 2014 à août 2015), annonce-t-il vendredi 2 octobre 2015. Il constate "des améliorations significatives dans le respect des recommandations". Le comité a répondu aux consultations de conseils d’administration sur des points d’interprétation du code et est intervenu auprès de sociétés pour leur faire part de ses "remarques sur les informations ou explications qu’il considérait insuffisantes dans leurs rapports annuels ou dans la présentation des résolutions d’assemblée générale". Il s’est parfois auto-saisi pour "inciter des entreprises à mieux justifier ou corriger des écarts par rapport au code", notamment sur les rémunérations des dirigeants, et a émis une nouvelle version du guide d’application.

Lire la suiteLire la suite