Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Inégalités femmes-hommes : quels écarts de salaires en fonction des métiers ? (Dares)

Les écarts de salaires entre les femmes et les hommes sont les plus marqués chez les cadres et les professions dites mixtes et masculines, indique la Dares. Dans une étude datée de novembre 2015, "Ségrégation professionnelle et écarts de salaires femmes-hommes", la direction des services statistiques du ministère du Travail analyse les écarts salariaux de 76 familles de métiers. Il en ressort que les écarts salariaux inexpliqués, autrement dit à caractéristiques observables identiques chez les salariés, sont les plus marqués, de l’ordre de 15 à 26 % chez les cadres, que ce soit de la banque, de la finance, des transports ou du commerce. Les emplois dits féminins et peu qualifiés sont ceux qui affichent les écarts les moins importants, compris entre 1 à 5 %.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Égalité salariale : 135 entreprises mises en demeure de respecter la loi, deux sanctionnées (Najat Vallaud-Belkacem)

« Quatre mois après la modification du décret [relatif à la mise en œuvre des obligations des entreprises pour l'égalité professionnelle (AEF n°199523)], près de 1 500 plans ont été déposés par les entreprises. Ce chiffre témoigne de leur fort engagement sur le sujet. En effet, dans certains territoires, plus de la moitié d'entre elles se sont déjà conformées à leurs obligations durant ces trois premiers mois de l'année », indique à l'AEF le cabinet de Najat Vallaud-Belkacem, ministre aux Droits des femmes, jeudi 25 avril 2013. « Grâce à ces plans, les premiers résultats et les premières sanctions sont tombés. 135 mises en demeure ont ainsi été prononcées, contre seulement deux en juin dernier. Cela fait état du changement très significatif dans la politique de contrôle et le résultat de consignes claires données aux services par Michel Sapin, ministre du Travail, et Najat Vallaud-Belkacem », souligne le ministère.

Lire la suiteLire la suite