Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page

Climat : le Fonds vert sélectionne ses 8 premiers projets pour un montant de 168 millions de dollars

Le Fonds vert pour le climat a publié la liste des 8 premiers projets éligibles pour son financement, vendredi 6 novembre 2015, à l’issue de la réunion de son conseil d’administration en Zambie. Ces 8 projets, sélectionnés sur un total de 37 projets annoncés en octobre (lire sur AEF) recevront un soutien financier du Fonds de 168 millions de dollars, sous la forme de différents instruments financiers, pour une valeur totale de 624 millions de dollars. Selon le Fonds, ils devraient générer des investissements de l’ordre de 1,3 milliard de dollars dans les cinq prochaines années. La publication de ces projets marque la fin de la phase de lancement du Fonds vert, créé à Cancun en 2010 et capitalisé à Lima en 2014. Le Fonds n’a pas accrédité de nouveaux établissements alors que 120 ONG avaient protesté contre l’accréditation potentielle des banques HSBC et Crédit agricole.

Les 8 premiers projets financés par le Fonds vert couvrent l’Afrique (3), la zone Asie-Pacifique (3) et l’Amérique latine (2). 83 % des montants des projets vont bénéficier aux pays les plus vulnérables et les moins avancés. Ils concernent à la fois des projets d’adaptation (4 pour un montant de 109 millions de dollars), des projets d’atténuation (1 pour un montant de 22 millions de dollars) et des projets portent sur les deux dimensions (3 pour un montant de 37 millions de dollars). Ils avaient été présélectionnés fin octobre parmi une liste de 37 projets.

MAJORITAIREMENT DES DONS et de l’adaptation

Les financements seront versés aux organismes accrédités par le Fonds vert indiqués ci-dessous. 20 établissements sont accrédités à ce stade. Ils sont versés sous forme de dons majoritairement (128 millions de dollars), de garanties (20 millions de dollars) et de capitaux propres (20 millions de dollars).

  • Résilience des zones humides dans la province de Datem del Maranon au Pérou. Projet porté par Profonompe, le Fonds péruvien pour les parcs nationaux et les aires protégées. Financement de 6,2 millions de dollars du Fond vert (adaptation et atténuation) ;
  • Amélioration et modernisation de l’utilisation des informations sur le climat et système d’alerte précoce au Malawi. Projet porté par le Pnud. Financement de 12,3 millions de dollars (adaptation) ;
  • Amélioration de la résilience des écosystèmes et des communautés via la restauration de zones salinisées au Sénégal. Projet porté par le Centre de suivi écologique. Financement de 7,6 millions de dollars (adaptation) ;
  • Diffusion d’infrastructures climato-résilientes au Bangladesh. Projet porté par la KfW. Financement de 40 millions de dollars (adaptation) ;
  • KawiSafi Ventures fund en Afrique de l’est, pour le développement d’énergies renouvelables. Projet porté par Acumen. Financement de 25 millions de dollars (adaptation et atténuation) ;
  • Energy efficiency green bond en Amérique latine et aux Caraïbes. Projet porté par la Banque de développement inter-americaine (IDB). Financement de 22 millions de dollars (atténuation) ;
  • Soutien aux communautés vulnérables pour l’approvisionnement en eau aux Maldives. Projet porté par le Pnud. Financement de 23,6 millions de dollars (adaptation) ;
  • Gestion des eaux usées et de l’approvisionnement en eau en zone urbaine aux îles Fidji, avec la Banque asiatique de développement. Financement de 31 millions de dollars (adaptation et atténuation).

Le conseil d’administration du Fonds vert n’a pas accrédité de nouveaux organismes. Cette décision est renvoyée à la prochaine réunion en Corée, le 7 mars. Début novembre, plus de 120 institutions ont écrit au Fonds vert pour lui demander de ne pas accréditer HSBC et Crédit agricole, invoquant le fait que ces deux banques figurent parmi les 20 banques mondiales finançant le plus les énergies fossiles.

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Aline Brachet, journaliste