Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

FHP et UFML demandent le report du vote de la loi de santé jusqu'à la conférence nationale de santé du 11 février 2016

La FHP réclame "le report du vote" du PLMSS jusqu'à la conférence nationale de santé prévue le 11 février afin qu'un débat puisse avoir lieu sur la nécessité de rétablir la place de la médecine libérale et des cliniques dans le service public hospitalier". Lamine Gharbi, son président, ne "voit guère l'intérêt de convoquer une conférence nationale de santé pour débattre de sujets qui auront fait l'objet d'un vote législatif quelques semaines avant". Il s'associe au "Black Friday", nom donné par certains acteurs à la fermeture des cabinets médicaux le 13 novembre à l'appel des cinq syndicats de médecins libéraux. Proche de cette ligne, l'UFML réclame un "moratoire" de quelques mois du processus législatif et sa reprise après la "grande conférence de santé" et la fin de la consultation lancée par le Cnom. Elle lance un appel en ce sens au président de la République pour sortir du conflit.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi