Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"Il est nécessaire d’impliquer davantage les collectivités dans le domaine de la sécurité" (Daniel Boisserie, PLF 2016)

"Il est nécessaire d’impliquer davantage les collectivités dans le domaine de la sécurité", affirme le député SRC de Haute-Vienne, Daniel Boisserie, dans son avis sur les crédits du programme "gendarmerie nationale" du PLF 2016, publié lundi 2 novembre 2015. Il estime que "des avancées législatives et réglementaires sont non seulement possibles mais souhaitables" pour permettre aux collectivités territoriales de mettre en œuvre des outils "susceptibles d’assister les forces de sécurité dans leur mission en les déchargeant de tâches parfois chronophages mais essentielles, dans le cadre d’investigations notamment". Le député évoque l’utilisation par les polices municipales d’un dispositif analogue au système Lapi (lecture automatisée des plaques d’immatriculation).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les missions dites "périphériques" en hausse pour la police et la gendarmerie en 2014 (PLF 2016)

Le volume des missions périphériques effectuées par les forces de l’ordre "est en hausse de 300 000 heures" pour la police et de "130 000 heures" pour la gendarmerie en 2014, indique le député SRC du Cher, Yann Galut, dans son rapport sur les crédits de la mission "sécurités" dans le cadre du PLF pour 2016, publié lundi 2 novembre 2015. Ainsi, "7,1 et 4,7 millions d’heures" ont été consacrées par la police et par la gendarmerie à des missions périphériques, ce qui représente respectivement 8,2 % et 4,8 % de leur activité opérationnelle, détaille le député. Il constate en outre une augmentation des charges de procédures dues à la réforme de la garde à vue et salue la création d’un grade à accès fonctionnel au sein du corps de conception et de direction de la police.

Lire la suiteLire la suite
Les polices municipales ne peuvent pas utiliser des lecteurs automatisés de plaques d’immatriculation (Cnil)

"Le cadre juridique actuel ne permet pas aux polices municipales de mettre en œuvre" des dispositifs de lecture automatisée de plaques d’immatriculation, indique la Cnil sur son site internet, jeudi 14 août 2014. "À l’occasion d’une demande d’autorisation déposée par une commune pour la mise en œuvre" de ces dispositifs, la commission souhaite ainsi "préciser sa position". Elle souligne que "les dispositions du code de la sécurité intérieure applicables en matière de Lapi limitent la mise en œuvre de ces dispositifs aux seuls services de police, gendarmerie nationales et douane. Les communes ne peuvent donc pas les mettre en œuvre".

Lire la suiteLire la suite