Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le service statistique ministériel pointe une hausse de la majorité des indicateurs de la délinquance

La deuxième note mensuelle de conjoncture publiée par le service statistique ministériel de la sécurité intérieure, jeudi 5 novembre 2015, signale une nouvelle augmentation des principaux faits de délinquance au cours des trois derniers mois. Le service statistique note notamment, après avoir traité les données enregistrées par la police et la gendarmerie au sein de l’état 4001, une augmentation de 3,1 % des "cambriolages de logements" et de 4,6 % des "vols de véhicules" sur les trois derniers mois par rapport aux trois mois précédents. L’évolution est également à la hausse pour la plupart des autres indicateurs, à l’exception des homicides, en baisse de 1,6 %.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le ministère de l'Intérieur inaugure une nouvelle méthodologie de publication des statistiques de la délinquance

Le ministère de l’Intérieur publie pour la première fois, mardi 6 octobre 2015, une note de conjoncture relative aux évolutions de la délinquance réalisée par le "service statistique ministériel de la sécurité intérieure" (lire sur AEF). Ce service, entré en fonction en septembre 2014 afin de renforcer la fiabilité des statistiques (lire sur AEF), publiera à présent chaque mois une analyse des faits enregistrés par la police et la gendarmerie dans l’état 4001. Regroupées en neuf agrégats, les données présentées sont "représentatives des tendances de la délinquance réelle", souligne le statisticien François Clanché, chef de ce service doté d’un statut spécifique.

Lire la suiteLire la suite