Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Cyber-violence, crises paroxystiques et stratégies d’équipes : les priorités du délégué ministériel André Canvel

"Les questions de harcèlement, de la gestion de crise et du climat scolaire" sont historiques et resteront donc au cœur de la nouvelle délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire, déclare le délégué ministériel André Canvel dans un entretien à AEF mercredi 4 novembre 2015. Nommé le 1er septembre 2015 par Najat Vallaud-Belkacem (lire sur AEF), il compte "travailler particulièrement sur les cyber-violences", "les crises paroxystiques" et "les stratégies d’équipes" pour améliorer le climat scolaire. Selon lui, la journée de lutte contre le harcèlement organisée le 5 novembre est "une impulsion ministérielle", mais le véritable enjeu consiste à ce que les personnels de l’Éducation nationale s’emparent des outils de prévention du harcèlement sur le terrain, à l’image du plan de prévention mis en place dans chaque établissement.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Collège : « Un quart des élèves ayant subi des violences physiques ont aussi déclaré des violences sexuelles » (Depp)

« Les premiers résultats de l'enquête de victimation avaient montré une relation assez forte entre violence physique et violence verbale. Un lien aussi fort apparaît entre violence physique et violence à caractère sexuel », souligne une note de la Depp intitulée « Climat scolaire et violence dans les collèges publics perçus par les filles et les garçons » datée de novembre 2012, réalisée à partir des résultats affinés de l'enquête victimation menée auprès de 18 000 élèves de collèges publics au printemps 2011 (AEF n°229616). « Un quart des élèves ayant subi des violences physiques ont aussi déclaré des violences sexuelles (24 %) », détaille la note. Et « presque la moitié des filles 'multivictimisées' (44 %) sont victimes de violence à caractère sexuel ».

Lire la suiteLire la suite