Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Marchés régionaux de formation : quel poids donner au critère du prix dans la notation ? Exemple en Rhône-Alpes

Des "marchés faussés" en raison d’un "critère prix [qui] prend en compte l’écart par rapport à la moyenne des offres au lieu de la plus basse" : c’est ce que dénonce l’association lyonnaise de contribuables Canol (contribuables actifs du Lyonnais), qui a étudié la gestion de l’exécutif rhônalpin (union de la gauche), dans une étude présentée à la presse mi-octobre 2015 et disponible sur son site. "Il n’y a rien de faussé", réagit auprès d’AEF Philippe Meirieu, VP (EELV) à la formation tout au long de la vie au conseil régional : "Tous les organismes ont été traités de la même manière." La formule de notation du prix a cependant été épinglée notamment par le Tribunal administratif de Lyon (Rhône), dans le cadre d’un recours porté sur deux lots du dernier marché, qui en comptait 305. La région a donc corrigé sa formule pour les marchés suivants, à commencer par Compétences premières.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement