Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Panorama santé 2015 : 15 ans après le classement OMS, la France -en bonne position- doit améliorer la prévention (OCDE)

L'OCDE a publié le 4 novembre sa livraison 2015 du Panorama santé qui tend à montrer que "la France se compare toujours avantageusement" à la plupart des autres pays développés si l'on étudie l'état de santé, l'accès aux soins, la qualité des soins et les ressources de santé, soit le niveau de dépenses associé à la disponibilité des ressources humaines en santé ou d'équipements. Parmi les efforts que la France doit poursuivre impérativement, l'OCDE cite la réduction des facteurs de risque pour la santé tels que le tabagisme, la consommation excessive d'alcool ou encore l'obésité. Des mesures de lutte contre ces trois fléaux figurent dans le PLMSS examiné actuellement au Parlement. Le document de l'OCDE insiste d'autre part sur la nécessité de réduire les recours aux urgences et à l'hospitalisation afin d'améliorer la prise en charge des maladies chroniques hors de l'hôpital.   

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Santé : Stagnation des dépenses dans les pays de l'OCDE en 2010 et légère baisse des dépenses publiques (-0,5 %)

« L'augmentation des dépenses de santé a enregistré en 2010 un fort ralentissement, voire une baisse en termes réels dans la quasi-totalité des pays de l'OCDE, inversant ainsi une tendance à long terme de progression rapide » indique l'OCDE qui publie l'édition 2012 de sa base de données sur la santé. Si les dépenses de santé avaient progressé en moyenne de près de 5 % par an en termes réels au cours de la période 2000-2009, elle ont stagné en 2010, notamment en raison d'un recul de 0,5 % des dépenses publiques, lesquelles avaient progressé de plus de 5 % par en 2008 comme en 2009. Et pour 2011 les « chiffres préliminaires » dont dispose l'OCDE pour un nombre « limité » de pays « laissent présager (…) une augmentation faible, voire inexistante ».

Lire la suiteLire la suite