Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Climat : 11 organisations d’entreprises multinationales écrivent aux ministres des Finances du G20 en vue de la COP 21

Onze fédérations d’entreprises internationales engagées sur les questions de développement durable, sous la houlette de l’association The Prince of Wale’s corporate leaders group (1) publient, lundi 2 novembre 2015, une lettre ouverte aux ministres des Finances des pays du G20 en vue de la COP 21. Ils leur demandent de soutenir l’adoption d’un accord qui donnerait de la clarté pour les investissements dans une économie faiblement carbonée, de s’assurer que les financements climat promis par les pays développés sont bien déployés et de créer un bon environnement fiscal pour accélérer les investissements privés dans les infrastructures et technologies bas carbone. Le sommet du G20, sous présidence turque, aura lieu à Antalya les 15 et 16 novembre.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Prix du carbone : la Banque mondiale et l'OCDE publient 6 principes pour des politiques efficaces

Une étude de la Banque mondiale et de l’OCDE, avec l’appui du FMI, estime que "des systèmes de prix du carbone bien pensés sont des outils puissants et flexibles pour réduire les émissions", dimanche 20 septembre 2015. Elle montre que le nombre de systèmes fixant un prix du carbone mis en œuvre ou prévus dans le monde a presque doublé depuis 2012 et représente près de 50 milliards de dollars. "Nous avons travaillé avec l’OCDE sur six principes pour la réussite des plans visant à mettre en place un prix du carbone, basés sur des expériences en cours dans le monde", précise Rachel Kyte, vice-présidente et envoyée spéciale de la Banque mondiale sur les changements climatiques, vendredi 18 septembre. "Cela pourra aider les gouvernements à travailler sur la question. Nous avons besoin d’accélérer et d’être ambitieux pour que la transition bas carbone soit effective."

Lire la suiteLire la suite