Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Collectivités locales : un décret prévoit de doubler la durée de formation d'intégration des agents de catégories A et B

Un décret n° 2015-1385 du 29 octobre 2015 porte à dix jours – au lieu de cinq actuellement – la durée de la formation obligatoire pour les fonctionnaires qui rejoignent la fonction publique territoriale. 26 cadres d’emploi de catégorie A et B sont concernés (attachés, ingénieurs, médecins, bibliothécaires…). Le texte, qui a été publié au Journal officiel du 31 octobre 2015, entrera en vigueur le 1er janvier 2016. L’objectif de cet allongement de la formation est de favoriser la compréhension "des fondamentaux de la gestion publique et du management dans les collectivités territoriales", indique la notice jointe au décret. La formation est assurée par le CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Projet de budget 2016 : le gouvernement veut réduire le taux de cotisation des collectivités au CNFPT

Le taux de la cotisation obligatoire versée par les collectivités territoriales au CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale) devrait passer de 1 % à 0,8 % de la masse salariale. C’est ce que prévoit l’article 62 du projet de loi de finances pour 2016, présenté en Conseil des ministres mercredi 30 septembre 2015. Il s’agit d’alléger les "charges" pesant sur les employeurs territoriaux, alors que les collectivités locales voient les dotations de l’État diminuer, dans le cadre de la réduction des dépenses publiques, indique l’exposé des motifs du texte. La baisse est estimée à 68 millions d’euros pour 2016. Une mesure considérée par le conseil d’administration du CNFPT d'"insoutenable" et d'"inacceptable", qui demande son retrait au gouvernement.

Lire la suiteLire la suite
à découvrir
Les députés ont adopté le budget 2021 de la sécurité sociale, qui acte une trajectoire incertaine des comptes sociaux

L’Assemblée nationale le PLFSS 2021 a adopté ce 27 octobre 2020 en première lecture par 326 voix pour, 204 contre et quatre abstentions. Ce texte prévoit un déficit de quelque 28 Md€ en 2021, après 46,6 Md€ cette année. Et le retour à l’équilibre n’est plus à l’ordre du jour (lire sur AEF info). Ceci alors que la deuxième vague d’épidémie de Covid-19 devrait encore plomber davantage les comptes. Le ministre a d’ores et déjà demandé une rallonge de 2,4 Md€ pour les hôpitaux (lire sur AEF info ici et ). Au titre des réformes, le PLFSS 2021 intègre des mesures sur la création de la 5e branche autonomie et l’allongement du congé paternité. En séance publique, les députés ont aussi voté la généralisation du tiers payant intégral pour les soins 100 % santé d'ici 2022 (lire sur AEF info) ainsi qu’une enveloppe de 150 M€ en 2021 pour les salaires des aides à domicile (lire sur AEF info).

Lire la suiteLire la suite