Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les Républicains veulent "mettre à jour leur doctrine sur les questions de sécurité" (Bruno Beschizza à AEF)

"Nous sommes actuellement dans un cycle de conventions consécutives à la création du parti Les Républicains. Il était naturel d’en consacrer une au thème de la sécurité, qui constitue l’un de nos piliers", déclare Bruno Beschizza à AEF. Le secrétaire national des Républicains chargé de la sécurité revient sur l’élaboration des propositions que doit dévoiler Nicolas Sarkozy, mardi 3 novembre 2015 (lire sur AEF). "Il s’agit d’afficher et de mettre à jour la doctrine du parti sur les questions de sécurité", pointe le maire d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Et d’ajouter : "Il faut arrêter la démagogie de la gauche qui, à chaque problème, annonce des effectifs supplémentaires. C’est devenu une tarte à la crème !" Interrogé sur la RGPP dans les forces de l’ordre entre 2007 et 2012, Bruno Beschizza évoque une "erreur de bonne volonté de la part de Nicolas Sarkozy".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Bruno Beschizza et Brigitte Kuster (LR) appellent le gouvernement à "ouvrir les yeux" en matière d'agressions

"Il est temps que le gouvernement ouvre les yeux", écrivent Bruno Beschizza et Brigitte Kuster, secrétaires nationaux du parti Les Républicains, dans un communiqué publié jeudi 13 août 2015. Ils réagissent à la publication d'un article du Figaro selon lequel "près de cent agressions physiques" ont eu lieu chaque jour entre juillet 2014 et juin 2015 à Paris. "Pour les Républicains, cette tendance lourde est la conséquence de la politique portée par la garde des Sceaux, qui créé un réel sentiment d’impunité, que ce soit chez les petits voyous ou les grands délinquants", poursuivent-ils.

Lire la suiteLire la suite