Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

38,6% des agents de l’État ont travaillé au moins 40 heures par semaine en 2013 contre 31,7% des salariés du privé (PLF)

En 2013, 28,3 % des agents publics des trois fonctions publiques ont travaillé 40 heures ou plus en 2013 contre 31,7 % des salariés du secteur privé. Par versant, 38,6 % des agents de l’État ont travaillé plus de 40 heures hebdomadaires, contre 19,5 % des agents territoriaux et 21,3 % des agents hospitaliers, selon le "Rapport sur l’état de la fonction publique et les rémunérations" annexé au projet de loi de finances pour 2016. Concernant les horaires atypiques, 36,7 % des fonctionnaires ont travaillé le dimanche (même occasionnellement), contre 25,8 % dans le secteur privé, un taux qui monte à 64 % dans le versant hospitalier en raison de l’obligation de continuité des soins. Lors de l’examen en commission élargie des crédits de la mission "Gestion des finances publiques et des ressources humaines", la ministre de la Fonction publique a fait un point sur l’absentéisme.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
AP-HP : "Avec l’accord sur le temps de travail signé, nous pourrons éviter la suppression de 2 000 emplois" (CFDT)

Mardi 27 octobre 2015, la CFDT et la direction de l’AP-HP ont signé un protocole d’accord sur le temps de travail, après un mois de négociations "intenses" (lire sur AEF). Au lendemain de cette signature, l’organisation syndicale présente, lors d’une conférence de presse, les enjeux de ce texte qui prévoit notamment le maintien d’une organisation en 7h36, qui concernait déjà 36 000 agents sur les 75 000 que compte l’AP-HP, la suppression de l’organisation en 7h50, permettant aux 11 000 agents travaillant aujourd’hui à ce rythme "de diminuer leur journée de 14 minutes", et d’intégration d’une demi-heure pour le repas dans le temps de travail. "L’élément important est également la sauvegarde des emplois", indique la CFDT. Selon le syndicat, "2 000 emplois pourraient être sauvés", alors que "Martin Hirsch prévoyait dans son plan initial la suppression de 4 000 postes en 4 ans".

Lire la suiteLire la suite