Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Fonction publique : 8,4 % des agents étaient en situation de mobilité professionnelle en 2013 (PLF 2016)

Près de 8,5 % des agents de la fonction publique présents en 2012 et en 2013 étaient mobiles en 2013, soit 434 200 agents, un taux en retrait de 0,2 point par rapport à 2012, selon le "Rapport sur l’état de la fonction publique et les rémunérations" annexé au projet de loi de finances pour 2016. En 2013, près de la moitié des agents a changé d’employeur à l’occasion de sa mobilité, 45,2 % de zone d’emploi et 36,9 % de statut ou de situation d’emploi. Ce jaune budgétaire compile une série de statistiques sur les fonctionnaires issues de chiffres de l’Insee, de la DGAFP, de la DGCL ou encore de la Drees, arrêtés au 31 décembre 2013 et pour la plupart déjà publiés. Il préfigure le "Rapport sur l’État de la fonction publique" publié par la DGAFP et le ministère de Fonction publique chaque année au mois de décembre.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Un décret met en place des dispositifs indemnitaires d’accompagnement à la mobilité dans la fonction publique

Le décret n° 2014-507 du 19 mai 2014, publié au JO du 21 mai 2014, prévoit la mise en place d’un dispositif de maintien, à titre personnel, de la rémunération en cas de mutation, de détachement ou d’intégration directe d’un fonctionnaire de l’État dans un autre corps ou cadre d’emploi de l’une des trois fonctions publiques consécutif à une mobilité imposée du fait d’une suppression de poste (complément indemnitaire d’accompagnement). Il prévoit en outre la modification des conditions d’éligibilité à l’indemnité de départ volontaire instituée par le décret n° 2008-368 du 17 avril 2008. Le décret n° 2008-367 du 17 avril 2008 instituant un complément indemnitaire en faveur de certains fonctionnaires de l’État à l’occasion d’opérations de restructuration  est abrogé.

Lire la suiteLire la suite