Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

L’université "attire moins qu’il y a 14 ans" les bacheliers généraux (Depp, "L’état de l’école")

"L’université demeure la filière privilégiée des bacheliers généraux ; mais elle les attire moins qu’il y a 14 ans. Ils sont 65,8 % à prendre une inscription à l’université en 2014, contre 73 % en 2000", constate la Depp dans "L’état de l’école 2015", publié en octobre. Malgré tout, l’université demeure pour ces bacheliers "la filière de poursuite d’études la plus fréquente, et semble enregistrer un regain d’attractivité sur la période récente". Sur cette période, la tendance des bacheliers généraux à s’orienter en CPGE et vers les formations non universitaires s’est accentuée et plus particulièrement chez les bacheliers scientifiques. La part des bacheliers professionnels se dirigeant vers l’université est "stable" entre 2014 et 2013. Depuis 2012, le taux d’inscription des bacheliers technologiques en IUT progresse et assez nettement chez les bacheliers STI2D.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 87 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
Depuis 2009, la dépense par étudiant a baissé de 0,7 % par an (L'état de l'école 2015)
Lire la suite
Orientation des lycéens vers le supérieur : les points de vue de Jean-Loup Salzmann (CPU) et William Martinet (Unef)

Comment Paris-I Panthéon-Sorbonne a fait pour admettre 700 étudiants en L1 de droit alors qu’elle avait reçu 14 000 demandes via APB ? "Les critères ne sont pas clairs" et, particulièrement en région parisienne, c’est un "sujet", estime William Martinet, président de l’Unef, invité avec le président de la CPU, Jean-Loup Salzmann, sur France inter le 29 septembre 2015 à un débat sur le thème "Comment ne pas se planter en 1re année ?". "L’année prochaine, pour ce système admission post-bac, il va falloir remettre ces critères à plat." Jean-Loup Salzmann évoque un "déficit d’information" des lycéens sur les 1ers cycles universitaires "équivalents" dans toutes les universités alors que se posent des problèmes de place dans certains établissements particuliers. Le mot sélection "n’est pas un tabou" mais il n’est simplement "pas approprié" aux 1ers cycles.

Lire la suiteLire la suite
Le nombre de nouveaux bacheliers technologiques a augmenté "fortement en IUT" à la rentrée 2013 (Depp)

"Les bacheliers généraux sont plus nombreux dans les disciplines générales (+7 %), le nombre de nouveaux bacheliers technologiques augmente fortement en IUT (+13,5 %) et les bacheliers professionnels se dirigent légèrement moins vers l’université", résume la Depp dans une note sur "Les étudiants inscrits dans les universités françaises en 2013-2014", publiée fin mars 2015. Ces évolutions s’inscrivent dans le cadre d’une augmentation globale des effectifs de 2,5 % avec une hausse en licence et en master. La Depp rappelle que les bacheliers entrants à l’université sont "très majoritairement" titulaires d’un bac général (79,2 %). Les domaines les plus attractifs chez les nouveaux bacheliers, toutes origines confondues, sont dans l’ordre les Staps, les sciences, les formations de santé. Les bacheliers pro représentent 1/5 des nouveaux entrants en AES, une filière en faible augmentation.

Lire la suiteLire la suite
Bacs pro et techno : les universités ont-elles les moyens de les accueillir en licence ? (débat APB)

Comment permettre aux bacheliers professionnels et technologiques de réussir leurs études supérieures, à l'université notamment, où ils ne représentent plus « un épiphénomène », selon les termes de Sylvie Lelandais, responsable de formation à l'IUT d'Évry ? Plusieurs acteurs ont échangé pour répondre à cette question lors des débats suivant une table-ronde du salon APB organisé par AEF, vendredi 10 janvier 2014. Pour Gérard Lauton, chargé de mission à l'Upec, l'université « met dans l'ombre les acquis des bacheliers professionnels et technologiques car elle ne les connaît pas mais met en lumière leurs lacunes ». Il souligne ainsi l'importance de parcours adaptés à ces profils, tandis qu'à l'inverse une participante insiste sur la multiplication des dispositifs dans chaque université, qui « supposent des moyens financiers et humains importants, que les universités n'ont pas ! ».

Lire la suiteLire la suite