Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

L’UTT veut augmenter son activité de 20 % sur 5 ans, en finançant ses investissements avec son fonds de roulement

"Nous avons entamé des discussions avec le rectorat pour pouvoir mobiliser notre fonds de roulement pour financer notre développement. C’est une méthode inhabituelle dans cet univers, mais très courante dans le monde de l’entreprise", explique Pierre Koch, directeur de l’UTT, lors de la présentation du projet stratégique "UTT 2030", le 12 novembre 2015 à Paris. Il estime que sur les 5 M€ du FDR de l’université, 2,5 sont disponibles pour financer l’amorçage de sa stratégie de développement. Objectif : faire passer le budget de fonctionnement de 35 à 43 M€ en 5 ans (soit +20 % d’activité). Le modèle économique envisagé repose sur une nouvelle offre de formations internationales payantes, de la formation continue "inter et intra" et un plan de collecte de fonds de 4 M€ sur 5 ans. Pierre Koch indique par ailleurs se porter candidat à la présidence de la Comue Université de Champagne.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le CA de l’UTT accepte le projet de Comue "Université de Champagne", les craintes étant "levées"

Le conseil d’administration de l’université de technologie de Troyes, réuni le 23 septembre 2014, "a voté en faveur de la constitution d’une Comue Université de Champagne", annonce l’établissement champardennais vendredi 26 septembre. Trois mois après une séance émaillée d' "inquiétudes" vis-à-vis de ce modèle de regroupement (lire sur AEF), le CA a acté le principe de cette création en faisant plusieurs "demandes", notamment en termes de gouvernance, précise à AEF Pierre Koch, le nouveau directeur de l’UTT. Par ailleurs, l’Urca et l’UTT décrivent dans un communiqué commun le périmètre de compétences prévu dans la future Comue, qui devrait englober huit établissements (soit près de 30 000 étudiants).

Lire la suiteLire la suite