Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les arrêts maladie de plus d'un mois augmentent fortement le risque de chômage et d'inactivité l'année suivante (Drees)

Les arrêts maladie de plus d'un mois ont des effets pénalisants sur les trajectoires professionnelles des salariés du secteur privé. C'est ce constat qu'étaye une étude de la Drees (Études & Résultats octobre 2015) publiée ce 27 octobre. Parmi les salariés du secteur privé arrêtés plus d'un mois dans l'année pour maladie, 15% des femmes et 11,4 % des hommes (contre 7% et 4% des salariés sans arrêts maladie) sont au chômage ou sans activité l'année suivante. "Ce constat n'est pas seulement attribuable à une moindre qualité des emplois occupés par les personnes en mauvais état de santé. Il témoigne d'un effet pénalisant des arrêts maladie sur les trajectoires professionnelles, aussi bien chez les femmes que chez les hommes", écrivent les auteurs de l'étude (1) qui soulignent que plus la durée de l'arrêt est longue, plus l'effet sur le déroulement de carrière est marqué.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi