Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Mobilisation du CPF : l'Opcaim devrait signer une convention sur le CEP avec l'ensemble des Fongecif

Améliorer les informations sur les compétences et les métiers spécifiques à la métallurgie et définir un cadre de gestion des demandes de financement qui vont mobiliser le CPF (compte personnel de formation) sont les deux objectifs de la convention signée le 18 septembre 2015 entre le Fongecif Midi-Pyrénées et l'Opcaim (1). Ce texte fait suite aux dispositions prévues par l'accord de branche de la métallurgie (lire sur AEF) : lorsqu’un salarié veut bénéficier d'une formation au titre du CPF, sans avoir sollicité l’accord de son employeur, il va se diriger vers l'Opcaim, via l'Adefim, pour finaliser son projet. Cette convention va être déclinée par les 25 autres Fongecif. Elle sera adaptée selon les spécificités de chaque territoire. En juin, c’était également en Midi-Pyrénées que le Fongecif et l’Apec signaient la première convention entre ces deux opérateurs du CEP (lire sur AEF).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
L’accord sur la formation professionnelle dans la métallurgie est étendu

Un arrêté du 27 avril 2015 étend l'accord national professionnel relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie conclu dans la métallurgie le 13 novembre 2014. Il comporte deux réserves, précise l’arrêté publié au Journal officiel du 5 mai 2015. Les dispositions du texte, qui fait suite à la réforme de la formation professionnelle prévue par la loi du 5 mars 2014, deviennent donc obligatoires, pour tous les employeurs et tous les salariés compris dans son propre champ d’application. Cet accord avait été signé par l’UIMM et quatre des cinq organisations syndicales, la CGT ayant refusé de le parapher.

Lire la suiteLire la suite