Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les gouvernements doivent "maintenir le niveau des dépenses en faveur de la recherche fondamentale" (OCDE)

"Les pays doivent investir davantage dans la R&D à long terme afin de développer les technologies de pointe qui façonneront l’industrie, la santé et les communications de demain, et fournir d’urgence les solutions nécessaires pour affronter les défis mondiaux tels que le changement climatique", selon l’OCDE qui publie lundi 19 octobre 2015 la dernière édition de son "Tableau de bord sur la science, la technologie et l'industrie". 70 % des dépenses de R&D dans la zone OCDE émanent des entreprises, avec une tendance à l'amélioration de l'existant, relève l'organisation internationale. Aussi souligne-t-elle la "nécessité, pour les gouvernements, de maintenir le niveau des dépenses en faveur de la recherche fondamentale, plus ouverte, et susceptible de déboucher sur des découvertes et des inventions utiles à un large éventail d’utilisateurs potentiels".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
"L’efficacité de la recherche publique française est insuffisante" et "sa productivité peu connectée aux besoins" (OCDE)

"L’efficacité de la recherche publique est insuffisante. Dans nombre de domaines, la productivité de la recherche publique française est relativement faible et peu connectée aux besoins de la société et de l’économie", constate l’OCDE dans un rapport intitulé "France : redresser la compétitivité", publié en juillet 2014. Ainsi, "malgré une appréciable dépense publique de R&D (0,78 % du PIB en 2012), la base scientifique compte relativement peu d’articles dans les principales revues scientifiques", poursuit l’OCDE. Le rapport revient également sur les liens entre le secteur privé et la recherche publique, qualifiés de "ténus", et enjoint de "poursuivre les réformes des universités et de la recherche publique". L’OCDE considère en outre que l’ANR "devrait accroître la taille moyenne des projets qu’elle finance".

Lire la suiteLire la suite