Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Thierry Mandon : "Il est très important d’offrir plus de possibilités à l’alternance dans les parcours universitaires"

L’alternance, notamment en master et doctorats, doit être développée, indique Thierry Mandon, secrétaire d’État chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, à l’occasion du colloque national de l’AJE intitulé "Un jeune, un emploi !", vendredi 16 octobre 2015. Il propose également que l’association prenne part aux Pepite, en parrainant des étudiants entrepreneurs. Par ailleurs, Thierry Mandon lance un appel pour que les entreprises prennent conscience de "la qualité" des doctorants. De son côté, Yvon Gattaz, président-fondateur de l’AJE, veut "une mutation profonde de l’enseignement supérieur français" et un rapprochement plus important des entreprises et universités.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Entreprises et enseignants n'accordent pas la même importance à la culture économique des étudiants (Association jeunesse et entreprises)

« Une grande partie des enseignants et entreprises pensent que les enseignements seraient plus en adéquation avec ce qui attend les étudiants dans l'entreprise si les enseignants passaient plus de temps en entreprise », indique une étude réalisée par la junior entreprise de Sciences Po. Intitulée « Étudiants / enseignants du supérieur / entreprises : une volonté réciproque de rapprochement », elle est publiée jeudi 11 octobre 2012 par l'AJE (Association jeunesse et entreprises) (1). Cette implication des enseignants dans l'entreprise devrait « être encouragée par la valorisation (en termes de carrière et de salaire) du temps passé en entreprise ». Mais « seulement 14 % » des entreprises déclarent avoir recours à des enseignants (40 % des grandes entreprises contre 9 % des TPE).

Lire la suiteLire la suite