Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Violences policières à Calais : Bernard Cazeneuve fustige le rapport du Défenseur des droits

"Les forces de l’ordre, qui se trouvent en première ligne [à Calais] accomplissent leurs missions en faisant preuve d’une conscience professionnelle exemplaire." Dans un courrier adressé mercredi 14 octobre 2015 à Jacques Toubon, Bernard Cazeneuve conteste vivement le rapport du Défenseur des droits publié le 6 octobre dernier (lire sur AEF). "Je ne suis pas persuadé, à sa lecture, que votre rapport ait réussi […] à récuser les caricatures et les simplismes", critique le ministre de l’Intérieur. Ce dernier souligne le faible nombre de procédures menées par l’IGPN pour des cas de violences policières et note que des enquêtes judiciaires sont en cours.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Calais : le Défenseur des droits suggère de "clarifier le cadre juridique d’intervention des policiers et gendarmes"

Le Défenseur des droits suggère, dans un rapport publié mardi 6 octobre 2015, de clarifier le cadre juridique d’intervention des policiers et gendarmes mobilisés à Calais. "La nature hybride des missions dévolues aux forces de l’ordre et l’inadaptation du cadre juridique d’intervention [sont] propices aux débordements", souligne notamment l’autorité administrative indépendante, qui déplore "la persistance des faits de harcèlement" et de violence de la part des forces de l’ordre. Le Défenseur des droits recommande également la généralisation des caméras-piétons.

Lire la suiteLire la suite
Migrants : la SNCF renforce la sécurité de la gare de Calais-Frethun

SNCF réseau annonce, mercredi 2 septembre 2015, le lancement d’un programme de renforcement de la protection du site de Calais-Frethun "pour faire échec aux intrusions de migrants vers leur domaine". Les travaux, qui ont débuté le 1er septembre et doivent se poursuivre jusqu’à la fin du mois d’octobre, comprennent notamment l’installation de 13 kilomètres de clôtures "de haute sécurité identiques à celles posées sur le port de Calais". Ce programme fait l’objet d’un accord avec Eurotunnel.

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Pression migratoire à Calais : la France et le Royaume-Uni s’engagent à renforcer la sécurité du tunnel sous la Manche
Lire la suite
À Calais, la responsabilité de la sécurité du site Eurotunnel fait débat

Dix millions d’euros supplémentaires apportés par le Royaume-Uni et destinés notamment à la sécurisation du site d’Eurotunnel, deux unités de forces mobiles, et renforcement de la coopération franco-britannique en matière de renseignement. Telles sont les annonces de Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, dans un communiqué, mercredi 29 juillet 2015, suite notamment, "à une pression migratoire inédite" à Calais, "avec 3 000 migrants qui tentent, parfois au péril de leur vie, de rejoindre le Royaume-Uni". Cette annonce fait également suite à la demande du groupe Eurotunnel, qui réclamait, le 22 juillet 2015, davantage de forces de police et 9,7 millions d’euros aux gouvernements français et britannique "pour compenser les dépenses et le manque à gagner liés à l’afflux de migrants".

Lire la suiteLire la suite
Lutte contre les filières à Calais, violences policières, réponse pénale : un rapport remis à Bernard Cazeneuve

"La réponse pénale apportée aux agissements des passeurs, aux infractions commises soit par des migrants, soit par des 'no borders' [militants de l’abolition des frontières], n’est pas à la hauteur des délits constatés par les services de police et mériterait d’être adaptée à la problématique calaisienne." C’est ce qu’indiquent Jérôme Vignon, président de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale, et Jean Aribaud, ancien préfet de la région Nord-Pas-de-Calais, dans un rapport sur la situation des migrants à Calais remis au ministre de l’Intérieur, mercredi 1er juillet 2015. Les deux responsables reviennent également sur "le manque de confiance" entre les associations et les forces de l’ordre, sur les violences policières et la lutte contre les filières d’immigration illégale.

Lire la suiteLire la suite