Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Saclay : le sénateur Berson propose une "reprise en main" du projet par l’État, en nommant un délégué interministériel

La structure de l’université Paris-Saclay "n’est pas assez intégrée" et "rien n’est mis en œuvre pour que cela le devienne", déclare le sénateur de l’Essonne Michel Berson (PS), le 7 octobre 2015, devant la presse. "Il est crucial que l’État reprenne la main, réaffirme le cap et favorise un processus d’intégration progressive des établissements constituant l’université Paris-Saclay". Il vient de présenter à la commission des finances du Sénat un bilan d’étape de son rapport sur "le financement et le pilotage du projet de 'cluster' sur le plateau de Paris-Saclay", prévu pour 2016, "au moment de l’évaluation de l’Idex". Le sénateur y formule deux recommandations, la première sur la transparence des financements, la seconde sur le pilotage, qu’il souhaite "plus affirmé", via "la désignation d’un chef de projet", "par exemple" un délégué interministériel.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Saclay : le protocole d'accord pour l'implantation d'AgroParisTech et de l'Inra sur le plateau est signé

Le MAAF, le MENESR, la Caisse des dépôts, AgroParisTech et l'Inra annoncent, le 7 juillet 2015, avoir signé le "protocole d'accord pour la mise en œuvre de l'implantation d'AgroParistech et de l'Inra sur le campus de Saclay", quatre mois après le vote du CA d'AgroParisTech en faveur du déménagement (lire sur AEF). Les parties prenantes rappellent que cette implantation permettra de "renforcer l'inscription de l'Inra et d'AgroParisTech dans la politique nationale d'ESR qui vise à la création de pôles attractifs au niveau international", et de "renforcer leur coopération entre eux et avec les autres établissements du campus". Sur le plan matériel, cela "permettra d'offrir d'excellentes conditions de travail" aux étudiants et personnels. Le projet, qui coûtera au total 500 millions d'euros, sera financé à moitié par l’État (notamment via le PIA et le plan campus).

Lire la suiteLire la suite