Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°508157

Assurance chômage : l’activité réduite pourrait contribuer au développement des contrats courts (étude pour le CAE)

Revoir les règles de calcul des indemnités liées à l’activité réduite et responsabiliser les entreprises ayant largement recours aux contrats courts avec un système de bonus-malus pour les cotisations sont les deux préconisations faites par Pierre Cahuc et Corinne Prost, dans un rapport réalisé pour le compte du CAE et rendu public mercredi 7 octobre 2015. Pour les deux économistes, l’activité réduite permettant de cumuler revenu d’activité et indemnisation chômage est aujourd’hui mal calibrée et contribue au développement des emplois instables.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 95 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Le nombre d'allocataires en activité réduite a plus que doublé entre 1995 et 2011 (Unédic)

« Entre 1995 et 2011, les allocataires en activité réduite sont passés de 490 000 personnes à 1,1 million chaque mois. Aujourd'hui, 40 % des allocataires de l'assurance chômage travaillent chaque mois. Cette expansion continue reflète l'augmentation des contrats courts et du recours au temps partiel, constatée ces dernières années sur le marché du travail », résume l'Unédic dans une nouvelle étude sur l'activité réduite, rendue publique jeudi 17 octobre 2013. Selon le régime d'assurance chômage, « les allocataires en activité réduite perçoivent un revenu de 34 % supérieur à celui des allocataires sans activité », ce cumul entre salaire et allocation s'étant « considérablement développée auprès des seniors et des femmes ».

Lire la suiteLire la suite
Près de 46 % des personnes inscrites au moins une fois à Pôle emploi en 2011 ont exercé une activité réduite

« En 2011, parmi les 7,2 millions de personnes ayant été au moins une fois inscrites comme demandeur d'emploi sur les listes de Pôle emploi, 3,3 millions ont exercé de l'activité réduite, c'est-à dire ont travaillé au moins une heure dans le mois », souligne Pôle emploi, dans un communiqué, mercredi 4 juillet 2012. Au total, ce sont 45,83 % des demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en 2011 qui ont eu recours à l'activité réduite. « Le recours à l'activité réduite des demandeurs d'emploi a fortement augmenté (+29 %) au cours des quatre dernières années », observe l'opérateur public. La durée mensuelle de cette activité réduite représente en moyenne 89 heures de travail pour un gain mensuel moyen de 1 054 euros.

Lire la suiteLire la suite