Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

PLF 2016 : les effectifs de fonctionnaires repartent à la hausse avec la création nette de 8 304 postes

Après un effort de 1,4 milliard d’euros d’économies sur la masse salariale et 1 278 postes de fonctionnaires de l’État supprimés en 2015, le budget 2016, présenté par le ministre des Finances et des Comptes publics, Michel Sapin, mercredi 30 septembre 2015, se caractérise par une hausse de 700 millions d’euros sur la masse salariale (hors pensions) par rapport à la loi de finances initiale 2 015 avec la création nette de 8 304 postes (hors budgets annexes) du fait des 12 500 ouvertures de postes (équivalents temps plein) dans les ministères prioritaires (Défense, Justice et Éducation), dont 2 300 ETP à la Défense dans le cadre de la révision de la loi de programmation militaire (contre -7 500 postes au titre de la LFI 2 015). Hors cette révision, les effectifs de la fonction publique de l’État s’inscrivent en baisse de 1 393 postes.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
L’État renforce sa tutelle sur les opérateurs pour mieux contrôler leur pilotage budgétaire

Une circulaire du Premier ministre publiée jeudi 25 juin 2015 "prévoit les modalités de renforcement de la tutelle des opérateurs et autres organismes publics contrôlés par l'État afin d’améliorer leur pilotage, notamment budgétaire" ainsi que "l’élaboration, par chaque ministère concerné, d’un plan d’actions visant à professionnaliser et améliorer la fonction de tutelle, avant le 15 septembre 2015" en clarifiant notamment la répartition des rôles et responsabilités de chacun dans le pilotage des opérateurs de l’État. Manuel Valls indique attacher "la plus grande importance à ce que ces agences et opérateurs soient exemplaires en matière de train de vie et de dépenses de fonctionnement". En mai dernier, le gouvernement a annoncé porter de 1,9 milliard d’euros à 2,4 milliards les économies de ses opérateurs en 2015 ainsi que la suppression de 12 nouvelles agences d’ici à 2016.

Lire la suiteLire la suite