Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

"Nous avons changé de fond en comble les projets de programmes" (Michel Lussault, CSP)

"Ces programmes sont les plus nouveaux que la France ait connus depuis longtemps", affirme le président du CSP Michel Lussault sur Europe 1 jeudi 17 septembre, veille de la présentation d’une nouvelle mouture de projets de programmes de la scolarité obligatoire (lire sur AEF). "Nous avons reconstruit l’édifice à partir des critiques du mois de mai." Ainsi, le CSP renonce à classifier les thèmes du programme d’histoire entre "obligatoire" et "facultatif" mais aussi à des expressions telles "référentiel bondissant" en EPS. Les critiques sur le programme d’histoire se fondaient plus sur "des ambiguïtés que sur des problèmes de fond", selon Michel Lussault qui confirme le maintien du thème de la naissance de l’Islam en 5e. Il récuse enfin l’encouragement à "l’autoflagellation" qu’induirait le programme d’histoire : "Ceux qui voyaient de l’autoflagellation l’avaient dans leur propre tête."

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 85 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Programmes : qu’en pensent les enseignants ? (synthèse Dgesco)

"Une majorité d’enseignants déclare pouvoir s’inscrire facilement" dans quatre EPI aux "thèmes transversaux" tels "Information, communication, citoyenneté" ou "Sciences, technologie et société" alors que les "thèmes à ancrage disciplinaire" ("Langues et cultures étrangères ou régionales", "Langues et cultures de l’Antiquité") ne permettraient qu’à un tiers des enseignants de "s’inscrire facilement". C’est le constat dressé par la Dgesco dans la synthèse de l’enquête en ligne menée du 11 mai au 12 juin 2015 (1) qui a reçu "plus de 210 000 visites" et 40 548 réponses. Au cycle 3 (CM1, CM2, 6e), la Dgesco observe "un décalage de perception entre personnels du 1er et du 2nd degrés", ces derniers estimant les projets de programmes moins opérationnels et moins précis en termes d’attendus de fin de cycle et de repères de progressivité, que leurs confrères du 1er degré.

Lire la suiteLire la suite
Programmes : qu’en pensent les inspecteurs territoriaux ? (synthèse Dgesco)

Dans le programme d’histoire, "il est regrettable d’observer le caractère facultatif de thèmes comme Les empires byzantin et carolingien, Sociétés et cultures au temps des Lumières, Une société rurale encadrée par l’Église…", observent des inspecteurs territoriaux dans les synthèses académiques transmises à la Dgesco lors de la consultation sur les programmes organisée du 12 mai au 11 juin 2015. "Ici réside le principal point de débat relatif à ces propositions de nouveaux programmes : des choix contestables et déjà contestés par nombre de professeurs." Les inspecteurs territoriaux jugent en outre que les programmes du cycle 2 manquent de clarté, que ceux du cycle 3 doivent être précisés et ceux du cycle 4 homogénéisés entre disciplines. Ce rapport de synthèse nationale permettra "de nourrir la réflexion du CSP dans la phase d’élaboration définitive des textes", indique la Dgesco.

Lire la suiteLire la suite
Programmes : Najat Vallaud-Belkacem attend du CSP "des projets retravaillés" pour le 3 septembre

La ministre de l’Éducation nationale saisit à nouveau le CSP pour qu’il fasse "évoluer" ses projets de programmes "selon des indications très détaillées, cycle par cycle, discipline par discipline", en fonction des conclusions du rapport de synthèse de la consultation des enseignants, indique un communiqué du ministère le 1er juillet 2015. Dans une lettre de saisine, Najat Vallaud-Belkacem demande "que les projets de programmes s’appuient sur une terminologie claire, stable et unifiée", avec un "vocabulaire explicite". La ministre demande également au CSP de "reconsidérer, en histoire, la nature et l’enjeu des thèmes proposés au choix afin que le programme n’élude aucune question jugée essentielle ou fondamentale". Le Conseil supérieur des programmes remettra "des projets retravaillés" pour la semaine du 3 septembre avant une présentation par la ministre en CSE "fin septembre 2015".

Lire la suiteLire la suite

Éducation et Jeunesse

Aperçu de la dépêche Aperçu
Programmes : "Les débats actuels sont passionnés, passionnants, mais pas pour autant aboutis" (Roger-François Gauthier)
Lire la suite
Forum du CSP sur les programmes d’histoire : qu’en pensent les historiens ?

"La fabrique des programmes porte un nom : la passion française. Nous savons avec talent nous écharper sur les programmes. Mais avons-nous des débats sur l’efficacité de l’enseignement des programmes d’histoire ?", interroge l’historien Benoît Falaize en introduction d’un Forum sur l’histoire organisé par le CSP le 3 juin 2015 (1). "Nous ne voulons pas d’un roman écrit par le pouvoir en place, substituant à l’examen des sources, à leur critique minutieuse, la plume débridée de l’imagination politique", déclare Najat Vallaud-Belkacem. "Une fois le pas franchi, chaque alternance voudrait son histoire à elle, élever et abaisser qui elle voudrait. Qui souhaite cela ? Qui ne pense pas, comme Lucien Febvre, qu’une histoire 'qui sert est une histoire serve' ?", interroge la ministre. Qu’en disent pour leur part les historiens Pierre Nora, Patrick Garcia, Laurence de Cock ou Patrice Gueniffey ?

Lire la suiteLire la suite