Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°505387

Remix Coworking, la "communauté" qui souhaite révolutionner l’organisation du travail des grandes entreprises

Généralement destiné à faciliter le travail à distance, le recours aux tiers lieux est une pratique déjà bien implantée en France. Aujourd’hui, des espaces d’un nouveau genre destinés à favoriser la collaboration et la création entre les résidents de ces espaces émergent dans l’hexagone. Importés des Etats-Unis, ils repensent totalement l’organisation du travail, et cherchent à s’inspirer des modes de fonctionnement des générations Y et Z. C’est le cas de Remix Coworking, ouvert début 2013, qui accueille une "communauté" de 150 résidents permanents issus de métiers et secteurs d’activité diverses, s’aidant mutuellement à se développer. Pour l’instant, l’espace loge entrepreneurs et créatifs, indépendants et start-ups. À l’avenir, il compte s’élargir aux salariés, voire à des services entiers de grandes entreprises, qui seraient intégrés à part entière aux effectifs.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Malgré la nécessité de s’adapter à l’hyperconnectivité, peu de dirigeants renouvellent l’organisation du travail (SAP)

L’hyperconnectivité (1) semble au cœur des enjeux des dirigeants. C’est en tout cas le constat dressé par une étude de "The Economist Intelligence Unit" parrainée par l’entreprise SAP et publiée jeudi 9 juillet 2015, qui révèle que 60 % d’entre eux pensent que l’hyperconnectivité représente le plus grand défi auquel leur entreprise est confrontée. Si cette dernière est plus considérée comme un avantage qu’un danger, les entreprises ne s’y sont toutefois pas encore bien préparées. Moins de la moitié des personnes interrogées ont introduit une formation aux compétences numériques dans leur travail, et bien que les experts prédisent que l’hyperconnectivité demandera un changement organisationnel radical, un peu moins d’une personne sur cinq (19 %) pense restructurer son travail "radicalement" en fonction de celle-ci.

Lire la suiteLire la suite
Pour les jeunes de la génération Z, l’entreprise est trop "dure", "stressante", voire "chiante" (BNP/The Boson Project)

La start-up The Boson Project et BNP Paribas publient, mardi 20 janvier 2015, une étude réalisée auprès de 3 200 jeunes Français âgés de 15 à 20 ans, faisant partie de la "génération Z". Plus jeunes que les trentenaires de la génération Y, qui ont déjà intégré l’entreprise, les "Z" n’en sont cependant pas moins clairvoyants en ce qui concerne les réalités de l’entreprise, révèle l’enquête. "Enfants de la crise, d’un avenir incertain, ils veulent profiter à fond du présent au niveau perso, comme au niveau pro", constatent d’ailleurs les auteurs. Pour beaucoup, l’entreprise est vue comme "dure", "stressante", voire "chiante". Résultat : ils ne veulent plus rentrer dans un moule, mais que l’entreprise s’adapte à leur vision, et être sûrs que leur personnalité individuelle sera valorisée au sein de la collectivité.

Lire la suiteLire la suite
Trouver un juste équilibre entre professionnalisme et convivialité au travail : l'exemple de la « fish ! philosophy » chez Big

« Trouver un juste équilibre entre bien travailler, de façon très professionnelle, et cultiver une ambiance conviviale, ‘fun' » : tel est l'objectif de l'entreprise Big, fabricant et distributeur de badges. L'activité de cette société, liée en grande partie à l'événementiel, oblige les équipes « à travailler au quotidien dans l'urgence, avec des délais très courts ». Dans ce contexte stressant, il est essentiel de « veiller au bien-être des salariés », explique Isabelle Charbit, directrice général de Big, un groupe composé de deux équipes commerciales (une douzaine de personnes à Paris et environ 25 personnes dans la banlieue de Londres), et d'une usine d'une cinquantaine d'employés à Ipswich, en Angleterre. Pour ce faire, elle a décidé il y a deux ans d'appliquer dans son entreprise la « fish ! philosophy ». Ce modèle de management s'inspire de l'expérience du marché aux poissons de Seattle aux États-Unis, et repose sur quatre principes : « être présent », qui implique par exemple d'arriver à l'heure aux réunions et de ne pas y lire ses mails ; « illuminer la journée des autres », en apportant un café à son voisin de bureau ou un commentaire positif ; « jouer », en organisant par exemple une séance hebdomadaire de jeux ou en changeant de signature tous les mois ; « choisir son attitude », en préférant essayer de trouver des solutions, des opportunités, plutôt que de se focaliser sur un problème, en étant positif et agréable avec ses collègues et clients.

Lire la suiteLire la suite