Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

A-L. Wack (CGE) : "Les grandes écoles et les CPGE ont un coût, mais presque 100 % de leurs diplômés sont en emploi"

"Plutôt que de vouloir affaiblir un système qui a fait ses preuves, il faudrait se pencher sur le coût social et économique du déficit d'orientation dans notre système éducatif, qui fait que chaque année, selon l’OCDE, 32 % de nos jeunes doivent se réorienter ou décrochent du système, et 140 000 sortent sans diplôme et peinent à s’insérer sur le marché du travail", réagit Anne-Lucie Wack, présidente de la CGE, dans une interview à AEF au sujet de la proposition de l’OCDE de réallouer certains moyens publics des grandes écoles vers les universités (lire sur AEF). "Il y a une responsabilité collective à envoyer massivement des jeunes vers des filières qui n’offrent pas de débouchés. Avant de mettre de l’argent dans un système où il y a des fuites, il faut d’abord l’optimiser." Elle revient aussi sur la "situation financière tendue" des écoles et sur la question des droits d’inscription.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement