Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

54 universités "pratiquent de la sélection illégale à l'entrée en licence", selon l'Unef

"La pénurie budgétaire qui touche les universités se matérialise par une réduction de leurs capacités d'accueil", indique l'Unef dans son dossier "#SOSinscription - Sélection illégale et réduction des capacités d’accueil à l’université" présenté par son président, William Martinet, lors d’une conférence de presse mercredi 15 juillet 2015.  Ainsi, "30 % des formations à l’université refusent des demandes d’inscription de bacheliers à cause de capacités d’accueil trop faibles". L’Unef dénonce également le développement de la sélection illégale : selon elle, 54 universités "pratiquent de la sélection illégale à l’entrée en licence soit 76 % des universités françaises" (334 formations au total) (1). En 2014, d’après l’Unef, 33 universités pratiquaient une "sélection illégale" tant en licence qu’en master (lire sur AEF).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 95 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Une sélection à l’entrée en L1 "nierait le besoin de maturation des choix des étudiants" (mission d’information)

La mission d’information sur les liens entre le lycée et l’enseignement supérieur de l’Assemblée nationale propose de "ne pas introduire de sélection à l’entrée des universités". C’est ce qu’indique son rapport, adopté par la commission des affaires culturelles et de l’éducation mercredi 8 juillet 2015. Sélectionner à l’entrée en L1 ne ferait que grossir "le flux déjà trop élevé des 'décrocheurs' et nierait l’inéluctable besoin de maturation des choix d’une partie des bacheliers", expliquent la présidente et le rapporteur. Dans le même temps, ils admettent sous certaines conditions l’existence de licences sélectives dont la multiplication doit toutefois être "jugulée". Ils souhaitent aussi obliger ces formations et les bachelors à publier leurs statistiques d’insertion. Le but étant de reconnaître la licence comme "étape-force" des études.

Lire la suiteLire la suite

Cursus et Insertion

Aperçu de la dépêche Aperçu
Najat Vallaud-Belkacem au congrès de l’Unef : "Je réaffirme ici mon refus de toute sélection à l’entrée du master"
Lire la suite
L’Unef estime à 33 le nombre d’universités pratiquant une sélection illégale. La CPU nie toute illégalité

L’Unef publie un "classement des 33 universités qui pratiquent une sélection illégale", de la licence au master, mercredi 16 juillet 2014, en même temps que son dixième "palmarès" des établissements pratiquant des frais d’inscription illégaux (lire sur AEF). L’an dernier, pour la première fois, l’organisation étudiante publiait un "palmarès des licences sélectives illégales". L’Unef fait également un point sur la réduction des capacités d’accueil, qui entraîne "un parcours du combattant pour les bacheliers" souhaitant poursuivre des études supérieures. Elle demande aux recteurs "d’organiser des commissions académiques, comportant des représentants étudiants". Réagissant à ces accusations, Gilles Roussel (CPU) indique à AEF que toutes les pratiques mentionnées sont visibles sur APB, un site géré par le ministère, qui dès lors "aurait réagi s'il y avait quelque chose d'illégal".

Lire la suiteLire la suite
Sélection en master: la Fage et PDE pour un débat "maintenant" ; l’Unef veut un débat "plus large" au sein de la Stranes

Si l'Unef, la Fage et PDE s'opposent à la sélection en master telle qu'elle existe aujourd'hui, c'est-à-dire entre la première et la deuxième années de ce cycle, leurs propositions de réforme divergent. PDE souhaite un "décalage de la sélection à l'entrée du master", à l'instar de la CPU (Conférence des présidents d'université), tandis que la Fage et l'Unef sont toutes deux contre toute sélection. Mais Julien Blanchet, président de la Fage, estime "indispensable" d'accompagner la suppression de la sélection en master par la création d'une plate-forme "admission post-licence", construite sur le modèle d'APB. In fine, afin d'examiner ces propositions, PDE et la Fage demandent "maintenant" l'ouverture de ce dossier, tandis que l'Unef souhaite que le débat soit posé "de manière plus large et plus politique, dans le cadre de la Stranes". 

Lire la suiteLire la suite
à découvrir

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
La "porosité" entre prostitution et pornographie ne fait aucun doute pour les enquêteurs et magistrats spécialisés
Lire la suite
Le nouveau site de la Grande école du numérique recense près de 15 000 formations dans le secteur et pour tous publics

La Grande école du numérique a annoncé mercredi 11 mai 2022 la mise en ligne le 9 mai d’une nouvelle version de son site internet conçu sous la forme d’un portail, qui en plus de son offre de formation à destination des publics éloignés de l’emploi, recense près de 15 000 parcours via son moteur de recherche Gen scan (lire sur AEF info). "Ce moteur de recherche a vocation à être régulièrement enrichi et offrira en fin d’année des options de "matching" plus élaborées pour proposer notamment à chacun le métier du numérique le plus proche de ses compétences", souligne la GEN. Le portail donne également accès à 70 fiches métiers, un "Top 15" des professions du numérique en tension dans chaque région réalisé par les observatoires des formations et compétences du numérique.

Lire la suiteLire la suite
Les comptes consolidés de la MSA certifiés par les commissaires aux comptes

Dans son intervention devant le conseil d’administration de la caisse centrale de la MSA, le 19 mai 2022, le collège des commissaires aux comptes composé des cabinets Deloitte et Mazars a annoncé avoir certifié les comptes consolidés du régime agricole pour 2021, annonce la caisse dans un communiqué le 19 mai 2022. Une réserve est maintenue, non imputable au régime agricole. Elle est liée à l’intégration dans la comptabilité de la CCMSA des flux notifiés par les organismes tiers dont les comptes font eux-mêmes l’objet de réserve ou de refus de certification. Concernant le régime général, le rapport de la Cour des comptes sur la certification des comptes de la sécurité sociale sera présenté le mardi 24 mai 2022.

Lire la suiteLire la suite