Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Évaluation des enseignants : le ministère de l’Éducation nationale souhaite "reprendre le dossier"

"Nous avons décidé de reprendre le dossier de l'évaluation des enseignants. Nous allons mener [ce travail] à partir de l’année prochaine", déclare la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, à l’OCDE à l’occasion de la publication d’une note sur les réformes en cours le 10 juillet (lire sur AEF). La ministre souhaite que "les enseignants soient plus épaulés, plus soutenus, mieux conseillés, qu’il y ait de l’évaluation de leurs pratiques professionnelles certes, mais que ce ne soit pas uniquement une évaluation couperet, qui tombe de façon épisodique mais qui soit vraiment un suivi sur le long terme pour permettre que les pratiques professionnelles évoluent, s’adaptent, s’enrichissent". La ministre et le secrétaire général de l’OCDE ont également insisté sur le fait qu’égalité et excellence ne sont pas incompatibles.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Évaluation des enseignants : l'Igen propose « d'autres moyens que la notation » pour « valoriser les mérites »

« L'absence actuelle de critères partagés nuit à la transparence et à l'équité de l'évaluation. Élaborer un référentiel commun d'évaluation suppose que soit défini un système robuste de critères simples, référés aux missions des enseignants », affirme l'Igen dans un rapport daté d'avril 2013, intitulé « L'évaluation des enseignants », rendu public jeudi 25 juillet 2013 (AEF n°184792). Les inspecteurs généraux (1) estiment que pour « améliorer l'existant », il faut « proposer une évaluation des enseignants plus équitable, plus fiable, plus efficace, suffisamment formalisée (…) et en même temps suffisamment pragmatique ». L'Igen propose que dans le second degré, le chef d'établissement acquière « un vrai rôle d'évaluateur, par la conduite d'entretiens professionnels réguliers » et qu'il dispose « de marges réelles de notation et/ou d'appréciation ».

Lire la suiteLire la suite