Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Face aux étudiants en médecine, M. Touraine annonce une hausse de la rémunération des gardes et défend son projet de loi

Intervenant au cinquantenaire de l’Anemf, jeudi 2 juillet 2015 à Lyon (Rhône), Marisol Touraine, ministre en charge de la Santé, a annoncé, devant un parterre d’étudiants en médecine, le doublement de la rémunération des gardes pour les externes. "Dans le contexte de maîtrise des dépenses que nous connaissons, ce doublement a été âprement négocié", souligne la ministre. Laquelle détaille également les trois grands sujets qui seront en discussion lors de la prochaine conférence de santé. Enfin, Marisol Touraine évoque les mouvements de contestation qui surgissent parmi les médecins dans différents territoires, contre le projet de loi de santé. "Les discussions que nous avons eues montrent que l’objectif [du projet de loi] est massivement partagé", réagit-elle.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Pacte santé-territoire : l'Isni et l'Anemf satisfaits de l'effet des « mesures incitatives » conçues dans la concertation

Les étudiants en médecine de l'Anemf et les internes de l'Isni réagissent mardi 11 février 2014 au bilan à un an des mesures du Pacte santé-territoire dévoilé hier lundi à Chalon-sur-Saône par Marisol Touraine (AEF n°474887). « Ce bilan encourageant traduit l'efficacité des mesures incitatives, et montre bien que celles-ci portent leur fruit, notamment lorsqu'elles sont élaborées dans la concertation », se félicite l'Isni. Les étudiants évoquent un « bilan encourageant…mais édulcoré ». Ils déplorent en particulier que le stage obligatoire de médecine générale pour tous les étudiants en médecine de second cycle peine à atteindre les objectifs fixés par le ministère de la Santé.

Lire la suiteLire la suite