Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Réforme de la formation : concernant la FOAD, "nous n’en sommes encore qu’au milieu du parcours" (Jacques Bahry, FFFOD)

Un an après la parution d’un décret sur la mise en œuvre des actions de FOAD et la "détermination des justificatifs permettant d’établir l’assiduité d’un stagiaire" (lire sur AEF), "un certain nombre d’Opca" affiche toujours une "frilosité" à financer ce type de formations, constate pour AEF le 30 juin 2015 Jacques Bahry, président du FFFOD et directeur des relations institutionnelles des quatre écoles de réseau Laureate en France (1). La loi ne précisant pas quelles preuves doit fournir un organisme de formation, "par ce biais nous revenons à la situation de départ", déplore-t-il. Pour lui, c’est à l’État de clarifier les choses "d’une manière ou d’une autre", par voie de circulaire notamment. "Nous n’en sommes encore qu’au milieu du parcours" pour une reconnaissance totale de la FOAD, estime ainsi Jacques Bahry.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
FOAD : "un marché va s’ouvrir" avec la nouvelle réglementation (Sylvie Perfetti, Cned)

Avec l’évolution réglementaire liée à la parution, fin août, du décret sur les conditions d’organisation des FOAD, "c’est un marché qui va s’ouvrir car la demande en formation tout ou en partie à distance est bien là", estime pour AEF le 29 septembre 2014 Sylvie Perfetti, directrice du développement formation continue du Cned. La réforme devrait permettre des "prises en charge plus simples" par les organismes financeurs, ce qui "pourrait amener les individus à être moins dans l’autofinancement" de leur formation. Aujourd'hui, sur les quelque 81 000 personnes en formation continue que compte le centre, environ 13 000 bénéficient d’un financement.

Lire la suiteLire la suite