Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les étudiants et lycéens ont "un rapport à la sexualité qui se dégrade" (enquête annuelle de la Smerep)

L’étude annuelle de la Smerep sur la "santé des étudiants et lycéens", publiée mardi 23 juin 2015 (1), montre notamment "un rapport à la sexualité qui se dégrade", déplore Pierre Faivre, chargé de prévention à la société mutualiste : "Dans les années quatre-vingt-dix, le sida était une réalité, une cause commune. Ça ne l’est plus, c’est une maladie lointaine, pour des pays lointains, et on la banalise." Aussi la Smerep suggère-t-elle aux pouvoirs publics de "rebâtir le discours sur la sexualité dès le lycée". L’édition 2015 de cette enquête, qui vise à recenser le "ressenti" d’un échantillon de jeunes vis-à-vis de certaines problématiques de santé, présente la nouveauté d’intégrer les réponses de lycéens.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La Smerep s’étonne du soutien du gouvernement à la LMDE et d’avoir appris dans la presse le niveau de remise de gestion

La Smerep réagit, dans un communiqué en date du 10 juillet 2014, à la mise sous administration provisoire de la LMDE (lire sur AEF). La mutuelle régionale, qui se félicite d’une part de l’intervention des pouvoirs publics pour défendre le régime étudiant, s’interroge d’autre part quant à leur soutien apporté à la LMDE. La Smerep s’étonne aussi de n’avoir pas été informée directement du montant de la remise de gestion qui devrait être attribuée pour les prochaines années aux mutuelles étudiantes. Jointe par l’AEF, la directrice générale de la Smerep, Annie Coutarel, signale aussi que certains conseillers de la mutuelle, présents dans les universités, auraient été "physiquement agressés" par des membres de la LMDE et de l’Unef. La Smerep déclare envisager le dépôt d’une plainte contre la LMDE et certaines universités, dont Nanterre.

Lire la suiteLire la suite