Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Ségolène Royal présente son plan d'action pour la qualité de l'air, dont le certificat sur les véhicules

La ministre de l’Écologie Ségolène Royal a présenté, mardi 2 juin 2015, lors d’une réunion du Conseil national de l’air, le "plan d’action pour la qualité de l’air" de la France, réponse du gouvernement à l’avis motivé lancé par la Commission européenne fin avril du fait du non-respect des normes sur les particules fines PM-10 dans dix zones. Elle assure vouloir mettre en place une "politique volontariste et déterminée", alors que la Commission européenne risque de lancer un deuxième contentieux, cette fois-ci pour dépassement des normes sur le NO2 (dioxyde d’azote) dans une quinzaine d’agglomérations.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Marisol Touraine "favorable à un dispositif automatique de circulation alternée en cas de pic de pollution"

Marisol Touraine se dit "favorable à un dispositif automatique de mise en place de la circulation alternée en cas de pic de pollution", sur l’antenne de RTL, mercredi 15 avril 2015 au matin. Cette automaticité est demandée depuis un an par la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo. La ministre de l’Écologie Ségolène Royal, qui s’y opposait jusqu’à présent, a annoncé le 9 avril avoir lancé une mission d’inspection sur ce processus de décision (lire sur AEF). "Lorsqu’il y a des pics de pollution, il faut que se mette en place un processus progressif, on ne passe pas du jour au lendemain à la circulation alternée. […] Nous devons commencer par rendre les transports gratuits, demander que la vitesse soit réduite et puis en venir à la circulation alternée. Quand cela rentrera dans les mœurs, au fond plus personne ne se posera la question", explique la ministre de la Santé.

Lire la suiteLire la suite