Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Fonction publique : l’apprentissage peut contribuer à favoriser la mixité sociale dans les recrutements (Manuel Valls)

"Le gouvernement étudie avec intérêt" les propositions du conseiller d’État Jacky Richard sur la diversification des modalités de recrutement dans la fonction publique "dans la perspective de créer dans les prochains mois une nouvelle voie d’accès à la fonction publique, ouverte aux jeunes sur critères sociaux ou de qualification", indique Matignon dans un communiqué publié le 20 mai 2015, sans plus de précision. Jacky Richard a remis ce même jour à Manuel Valls un rapport sur le développement de l’apprentissage dans le secteur public. Pour les syndicats, l’apprentissage doit être considéré comme une voie de formation et non comme une voie de recrutement pour les fonctionnaires. La plupart se disent toutefois ouverts à une prise en compte de l’expérience acquise par ces jeunes dans les épreuves des concours.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Plan pour l’apprentissage : le gouvernement assouplit les conditions d’accès à l’aide au recrutement pour les TPE-PME

L’obligation pour les TPE-PME qui embauchent un apprenti supplémentaire pour la rentrée prochaine d’être couvertes par un accord de branche sur l’alternance pour bénéficier de l’aide au recrutement (1 000 euros) va disparaître, d’après le "plan de mobilisation pour la rentrée 2015 sur l’apprentissage" présenté par le gouvernement mardi 12 mai 2015, lors d’une réunion à Matignon avec les régions et les partenaires sociaux. Créée par la loi de finances initiale pour 2015, cette aide avait été versée sans condition pour l’année 2014-2015. Le plan prévoit aussi que la prime de 4 400 euros aux TPE qui recrutent un apprenti mineur s’appliquera aux contrats conclus à compter du 1er juin 2015. Elle devrait coûter 352 millions d’euros par an à l’État. Pôle emploi sera aussi mobilisé pour démarcher les entreprises assujetties à la CSA.

Lire la suiteLire la suite