Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Collège : "Laissés absolument seuls pendant toute cette crise", les principaux restent "méfiants" (Ph. Tournier, SNPDEN)

"Les personnels de direction ont peu été associés à la réforme. Pendant toute cette crise, qui n’est pas forcément terminée, les principaux de collège ont été laissés absolument seuls, déclare à AEF Philippe Tournier, secrétaire général du SNPDEN-Unsa, le 21 mai 2015, en congrès à Avignon (1). "Même les gens favorables à la réforme sont méfiants", poursuit-il. Le secrétaire général ajoute que "les principaux de collège ont toujours en travers de la gorge la façon un peu sournoise dont on a supprimé l’accompagnement éducatif, il règne donc un certain scepticisme". Le secrétaire général explique que les statuts du syndicat ont été modifiés durant le congrès pour "intégrer la dimension territoriale du fonctionnement de l’Éducation nationale aujourd’hui". D’ici 2016, il fera des propositions sur l’articulation lycée/enseignement supérieur.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Congrès du SNPDEN : le syndicat « exige le renforcement du contrôle des établissements privés »

« L'enseignement privé sous contrat est une réalité d'aujourd'hui financée par l'État, et je ne suis pas certain qu'un gouvernement s'y attaque un jour », déclare Philippe Tournier, secrétaire général du SNPDEN-Unsa à l'occasion du congrès du syndicat à Lille (Nord), le 11 mai 2012 (AEF n°215226). « Ce statu quo revient en fait à un versement d'argent sans aucun contrôle. Or à argent public, contrainte de service public », estime le secrétaire général. C'est pourquoi l'organisation a voté ce même jour une motion de la commission « vie syndicale » dans laquelle le SNPDEN « exige le renforcement immédiat du contrôle des établissements privés par la puissance publique sur l'exécution des obligations liées à leur contrat ».

Lire la suiteLire la suite