Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Jean-Marc Rapp à AEF : "Certains candidats auraient pu éviter des erreurs"

"Il n'y a réellement pas de grande différence avec le PIA 1" et "certains candidats auraient pu éviter des erreurs", déclare Jean-Marc Rapp, président du jury idex-isite, jeudi 7 mai 2015, à AEF, après l’annonce des pré-sélectionnés. Ainsi, "quand certains projets évoquent l’université de Californie ou du Québec comme modèles, c’est déconcertant car ce sont des systèmes et non des universités." Interrogé sur une éventuelle "prime" à la fusion, il assure que l’objectif du jury a été de "répondre au cahier des charges" : "viser à moyen terme la création d’universités de visibilité internationale". Quant aux projets d’isite, "d’une très grande variété", "certains se rapprochent plus d’un labex, d’autres d’une idex". Mais une isite n’est pas une "rétrogradation". Il évoque aussi les cas de Lorraine et Montpellier, et répond à une question sur l’UBL que le MENESR aurait voulu voir retenu.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Idex-isite : 15,8 % de femmes dans les délégations des projets candidats, 28 % dans le jury

15,8 % de femmes dans les délégations candidates à l’appel à projets idex-isite et 28 % parmi les jurés : tel est le constat dressé par AEF à partir de la liste des 95 membres des délégations connues et des 18 membres du jury (lire sur AEF). Ce sont les délégations de Nice et de Grenoble qui se sont montrées les plus féminisées, avec 2 femmes sur 5 représentants. En revanche, 6 délégations ne comportaient aucune femme. Par ailleurs, l’analyse du profil des membres de ces délégations montre qu’elles étaient majoritairement constituées d’académiques (42 % en poste à l’université, 25 % dans un organisme et 9,5 % dans une école), et que seuls 3 % des délégués étaient étrangers. Les académiques sont également surreprésentés parmi les membres du jury (78 %), mais celui-ci présente la particularité d’être très international, avec 83,3 % d’étrangers.

Lire la suiteLire la suite