Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Concertation sur le numérique : le MENESR publie les contributions des "partenaires de l’école"

Continuité plus que rupture, réflexions sur la répartition des financements, évolution permanente des métiers et compétences : ce sont quelques thèmes qui ressortent des contributions à la concertation nationale sur le numérique pour l’éducation de l’Afinef, l’AMRF, l’An@é, les Céméa, le Clemi, le Cned, la Ligue de l’Enseignement et du Syntec numérique, publiée par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche fin mars 2015. La concertation sur le numérique, organisée du 20 janvier au 9 mars 2015, a généré plus de 51 000 questionnaires remplis contre près de 174 000 pour celle sur le socle commun. Une synthèse de toutes ces contributions, auxquelles s’ajoutent les "remontées" de quelque 150 réunions académiques, "sera présentée dans les prochaines semaines".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
"Les professeurs ne comprennent pas comment va s’organiser l'enseignement moral et civique" (synthèse consultation)

"Les professeurs ne comprennent pas comment va s'organiser concrètement cet enseignement moral et civique ; cette incompréhension touche à la fois la question de la prise en charge de l’EMC par les enseignants, l’horaire dédié et imparti pour son déploiement ainsi que ses modalités d’évaluation, qui n’ont pas été intégrées dans le projet du CSP", indique le rapport de la Dgesco synthétisant les contributions de 27 académies, en février 2015. En outre, "à l’école comme au collège, les enseignants estiment que l’ambition du projet de programme d'enseignement moral et civique est excessive compte tenu du niveau de maturité des élèves et des capacités d’abstraction que les objets d’enseignement supposent". Enfin, "la transversalité du projet de programme doit être clarifiée par des repères disciplinaires permettant de préciser la contribution des disciplines à l’EMC", souligne la Dgesco.

Lire la suiteLire la suite
Consultation sur le socle commun : qu’en pensent les corps d’inspection territoriale ?

"La référence disciplinaire est moins prégnante", se félicitent des inspecteurs territoriaux dans une contribution versée aux résultats du questionnaire de la Dgesco sur le socle commun publiée le 9 décembre 2014 (lire sur AEF). "Pour la très grande majorité des corps d'inspection, cette nouvelle dimension est à même d’initier de profonds changements dans les pratiques pédagogiques", souligne la Dgesco. Dans le cadre de la consultation des enseignants sur le socle commun, 28 académies ont retourné une contribution écrite des corps d’inspection territoriale. Ceux-ci proposent notamment d'"améliorer la lisibilité du texte" et de "revoir l’architecture des domaines de formation et envisager, le cas échéant, la fusion des domaines 4 et 5" ou encore de "situer clairement l’apport des disciplines dans chacun des cinq domaines de formation".

Lire la suiteLire la suite