Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Maintien de l’ordre : "Le dispositif judiciaire n’est peut-être pas au niveau qui devrait être le sien" (F. Molins)

Lors des interpellations effectuées dans le cadre de manifestations, "beaucoup de procédures tombent, soit parce que les règles procédurales n’ont pu être respectées, soit parce que les éléments de preuve qui auraient permis d’entamer des poursuites n’ont pas suffisamment été recueillis", affirme le procureur de la République de Paris, François Molins, jeudi 26 mars 2015. Il était auditionné par la commission d’enquête sur le maintien de l’ordre à l’Assemblée nationale. "Le dispositif judiciaire n’est peut-être pas au niveau qui devrait être le sien dans le traitement du maintien de l’ordre", souligne-t-il. Il se dit par ailleurs favorable à la mise en œuvre d’une "interdiction administrative individuelle de manifester" évoquée par le ministre de l’Intérieur le 3 février dernier (lire sur AEF).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Maintien de l'ordre : plusieurs responsables associatifs dénoncent les violences policières devant les députés

Le Flash-ball et le lanceur de balles de défense "sont des armes de terreur. Leur devise est : 'En frapper un, pour terroriser tous les autres'". C’est ce qu’affirme Joachim Gatti, membre de l’Assemblée des blessés, des familles et des collectifs contre les violences policières, lors de son audition par la commission d’enquête sur le maintien de l’ordre à l’Assemblée nationale, jeudi 19 mars 2015. "Dans de nombreuses manifestations, les policiers ne respectent pas le règlement et visent explicitement le visage" avec ces armes, ajoute un second membre de l’association, Christian Tidjani. Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de la fédération Droit au logement, estime pour sa part que "les moyens de recours devant la justice contre les violences policières sont plus difficiles aujourd’hui".

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
"La hiérarchie policière ne contrôle plus vraiment les procédures judiciaires" (Danielle Drouy-Ayral, procureure)
Lire la suite
Bernard Cazeneuve propose d’étendre le régime des interdictions de stade aux manifestations pour les individus violents

Le ministre de l’Intérieur évoque, mardi 3 février 2015, la possibilité d’interdire de manifestations les individus "violents, multirécidivistes" afin que "leur comportement ne conduise pas à de nouvelles difficultés". Interrogé à ce sujet par un député de la commission d’enquête sur les missions et modalités du maintien de l’ordre de l’Assemblée nationale, Bernard Cazeneuve rappelle que cette interdiction existe déjà concernant "des acteurs violents qui ont pu perturber des manifestations sportives". Il propose de s’inspirer "de cette expérience-là qui est très encadrée par le droit". Bernard Cazeneuve indique en outre que le groupe de travail chargé de moderniser la doctrine de la police et de la gendarmerie en matière de maintien de l'ordre lui a remis ses premières conclusions. Le ministre aborde également les récentes mesures adoptées en la matière.

Lire la suiteLire la suite