Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La carte des organismes de recherche et le poids de leurs chercheurs dans les regroupements universitaires

Quels sont les organismes de recherche membres des Comue ? Quelles forces représentent leurs chercheurs dans chacun des regroupements universitaires ? Telles sont les questions auxquelles répondent les deux cartes et le diagramme réalisés par AEF et qui complètent la carte interactive des regroupements. Alors que 6 Comue (sur 20) n'intègrent pas d’organismes de recherche dans leurs membres, 14 Comue en comptent au moins un, en l'occurrence le CNRS. S’agissant des chercheurs, ils représentent en moyenne 15,2 % de l’ensemble des effectifs d’enseignants et de chercheurs des regroupements. Les plus fortes proportions se trouvent à Montpellier (46 %), puis à Saclay (42 %). En revanche, c’est Saclay qui accueille, de loin, le plus grand nombre de chercheurs des organismes (4 150).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Alain Fuchs : le CNRS participera aux Comue ayant « un projet scientifique ambitieux et international »

Le président du CNRS, Alain Fuchs, annonce que son organisme « a l'intention de participer aux Comue comme membre fondateur à chaque fois qu'on le lui demandera, sous réserve qu'il y ait un projet scientifique ambitieux et tourné vers l'international ». Il fait cette déclaration lors d'une journée nationale d'accueil des nouveaux directeurs d'unités de recherche organisée par le CNRS, la CPU et l'Amue, le 3 février 2014 à Paris (AEF n°474897). Jean-Loup Salzmann rappelle que ces Comue « ont deux grandes fonctions que n'avaient pas les PRES : coordonner les politiques de formation et de recherche avec les partenaires des universités, dans une logique de coopération ». Plusieurs directeurs de laboratoire expriment néanmoins des réserves, liées à la difficulté de concilier la logique des regroupements institutionnels et celle des collaborations scientifiques.

Lire la suiteLire la suite