Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°496787

Pour huit Français sur dix, une réforme du financement de la dépendance est nécessaire avant 2017 (7e baromètre Ocirp)

Plus des trois quarts des Français jugent "importante" la question de la perte d’autonomie "même dans le contexte actuel de crise", selon le dernier baromètre de l’Ocirp publié aujourd’hui, mardi 10 mars 2015. L’Ocirp, une union d’organismes de prévoyance à gestion paritaire, réalise depuis 2007 un baromètre sur la perte d’autonomie. Ses principaux résultats viennent à l’appui d’un débat organisé, ce jour, à la cinémathèque française sur "l’adaptation de la société au vieillissement". Parmi les autres enseignements du baromètre, l’Ocirp relève que "pour plus de 80 % des personnes interrogées, une réforme pérenne du financement de la perte d’autonomie est nécessaire avant 2017". Les Français "approuvent le projet de loi mais sont conscients qu’il ne résout pas la question du financement", relève l’Ocirp.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi

Protection sociale

Aperçu de la dépêche Aperçu
Pour 65 % des Français, l'entreprise doit compléter le financement public de la dépendance (Baromètre Ocirp 2013)
Lire la suite
Les Français penchent pour les contrats collectifs, les partenaires sociaux pour des contrats dépendance spécifiques (Baromètre Ocirp 2013)

« Les Français sont favorables aux contrats collectifs, mais les partenaires sociaux privilégient les contrats dépendance spécifiques ». Ce « paradoxe » est relevé par l'Ocirp dans son dernier baromètre sur l'opinion des Français (1) sur la dépendance, présenté ce mardi 26 février 2013. Autre paradoxe : près d'un Français sur deux (44,6 %) a été confronté à la perte d'autonomie d'un proche. Pourtant, seuls 18 % connaissent le coût mensuel dépensé par une personne en perte d'autonomie. Et bien que sensibilisés dans un cas sur deux par l'expérience d'un proche - et déclarant pour 90,8 % d'entre eux que se prémunir financièrement contre ce risque est une nécessité - seulement 14,7 % ont pris des dispositions contre le risque de perte d'autonomie. Malgré cette attitude « paradoxale », selon les termes de Jean-Manuel Kupiec, directeur général adjoint de l'Ocirp, 70 % des Français attendent du gouvernement une réforme de la dépendance.

Lire la suiteLire la suite
Baromètre Ocirp de la dépendance 2011 : le scepticisme des DRH sur la pertinence d'une couverture d'entreprise se confirme

Une majorité de DRH (55 %) estiment qu'il n'est pas du ressort de l'entreprise d'apporter un complément au financement de la dépendance en mettant en place une garantie collective contre ce risque, selon le baromètre 2011 Ocirp de la dépendance rendu public hier, mardi 29 novembre 2011. Cette proportion est relativement stable depuis quelques années, l'année 2009 ayant marqué un retournement, peut-être en réponse à la crise : alors que 56 % des DRH exprimaient une opinion favorable en 2007, voire 64,6 % en 2008, la part de ceux qui estiment qu'il n'est au contraire pas du ressort de l'entreprise de proposer une garantie dépendance tourne autour de 55 % depuis trois ans. Le baromètre de l'Ocirp-France Info-Le Monde, réalisé cette année par Molitor Consult s'appuie sur trois enquêtes menées auprès des particuliers (1), des entreprises (2) et des partenaires sociaux (3). Une très nette majorité de DRH (68 %) estiment qu'à l'avenir ce risque devra être financé par la solidarité nationale associée à une assurance complémentaire. À l'inverse, pour une majorité de délégués syndicaux ou de partenaires sociaux la prise en charge de ce risque est du ressort de la seule solidarité nationale. Chez les particuliers, les avis sont partagés.

Lire la suiteLire la suite