Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Île-de-France : le Conseil régional se prononcera jeudi en séance plénière sur le CPER, d’un montant de 7,413 milliards

7,4 milliards d’euros : c’est le montant de l’enveloppe globale du CPER 2015-2020, telle que doit l’approuver jeudi 12 février 2015 le conseil régional d’Île-de-France, au cours de sa séance plénière. Sur ce montant, 4,42 milliards d’euros seront versés par la région et l’État paiera à hauteur de 2,894 milliards. Près de trois quarts de ces engagements financiers sont consacrés à la mobilité, et notamment au Nouveau Grand Paris des transports. Le volet transition énergétique et écologique du CPER permettra de traduire les objectifs du SRCAE, lequel fixe notamment, à l’horizon 2020, l’objectif de 125 000 logements rénovés par an. Concernant le volet territorial du contrat, 200 millions seront versés par l’État, autant par la région, pour le "soutien aux territoires bâtisseurs". Le CPER doit être signé lundi 16 février en présence du Premier ministre.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Île-de-France : 2,3 milliards d’euros de crédits budgétaires seront contractualisés dans le cadre du CPER 2015-2020

2,3 milliards d’euros : c’est le montant des crédits budgétaires qui seront contractualisés en Île-de-France par le CPER 2015-2020, selon le préfet de région Jean Daubigny, qui a présenté, mercredi 17 décembre 2014, son mandat de négociation devant l’assemblée du conseil régional. Notamment, 170 millions d’euros seront affectés aux opérations d’intérêt régional bénéficiaires du NPNRU. 1,4 milliard d’euros seront mobilisés pour le plan de mobilisation pour les transports, comme l’avait annoncé le Premier ministre en octobre dernier. La validation du CPER par la région Île-de-France doit avoir lieu en avril 2015.

Lire la suiteLire la suite
Île-de-France : la Chambre régionale des comptes estime que la situation financière de la région est "bien maîtrisée"

L’aménagement des territoires - dont le logement - est l’une des "fonctions" prises en charge par la RIF en progression ces six dernières années, avec +40 % de dépenses par habitant en six ans, indique la chambre régionale des Comptes d’Île-de-France, dans son rapport sur la situation financière de la région entre 2007 et 2013, publié le 21 novembre 2014. Et selon lequel globalement "la situation financière [de la région est] bien maîtrisée", bien que marquée "par la progression sensible de l’endettement". Un endettement dont le niveau est cependant qualifié de "raisonnable, notamment en comparaison avec les autres régions" et "qui ne remet pas en cause la solvabilité de la région Île-de-France". Principale recommandation de la Cour : le développement d’un système de contrôle interne.

Lire la suiteLire la suite
Un rapport sénatorial juge les CPER « à bout de souffle » et préconise une nouvelle génération de contrats pour 2014-2020

« Véritables outils d'aménagement du territoire », les CPER (contrats de projets État-région) se révèlent « à bout de souffle », selon le rapport d'informations présenté par le sénateur PS Georges Labazée intitulé « Pour une relation de confiance entre l'État et les collectivités territoriales : vers une nouvelle génération de contrats », publié le 9 octobre 2012. Les CPER coordonnent les projets d'aménagement en région. Ils ont été négociés pour une période de sept ans (2007-2013) entre l'État et les conseils régionaux. Malgré « l'approche transversale et concertée des politiques publiques » et les « fortes possibilités d'adaptation aux besoins des territoires » qu'ils proposent, les CPER révèlent, selon le document, un certain nombre de limites, tant du point de vue des moyens engagés que de celui des méthodes employées.

Lire la suiteLire la suite