Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Formation professionnelle| Dépêche n°494214

Trois inspections générales chargées d’évaluer les dispositifs d’accompagnement des apprentis pour réduire les ruptures

Trois inspections générales (affaires sociales, éducation nationale, enseignement supérieur) devront rendre d’ici mai 2015 un rapport sur les bonnes pratiques professionnelles développées par des CFA en matière de lutte contre les ruptures de contrat d’apprentissage et de politique de sécurisation des parcours des jeunes. De plus, pour faciliter les embauches en apprentissage, François Rebsamen, ministre du Travail, et son homologue de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem, leur demandent de construire une "offre de services nationale" destinée aux employeurs d’apprentis. Deux mesures qui figuraient dans le programme de travail élaboré par le gouvernement à la suite des assises de l’apprentissage du 19 septembre 2014 (lire sur AEF).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 87 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Apprentissage : près d’un employeur francilien sur trois a déjà connu une rupture de contrat (étude CGPME)

30 % des employeurs d’apprentis franciliens ont déjà connu une rupture de contrat d’apprentissage, de même que 12 % des apprentis ou anciens apprentis, d’après une enquête menée par la CGPME Île-de-France au printemps 2014. Les ruptures sont beaucoup plus fréquentes dans l’hôtellerie, le commerce et les services à la personne. Interrogés sur les motifs de la fin précoce du contrat, les chefs d’entreprise de TPE ou de PME mettent en avant un problème de "posture professionnelle" du jeune (savoir-être, attitude proactive). Les jeunes insistent de leur côté sur la difficulté des entreprises à aller au devant de leurs besoins.

Lire la suiteLire la suite
Apprentissage : la feuille de route sociale 2014 détaille le "plan de relance" et annonce une campagne de communication

"Tout jeune en CFA doit être accueilli en entreprise et un objectif de 500 000 jeunes en apprentissage doit être atteint en 2017", rappelle la feuille de route sociale 2014-2015 publiée mercredi 9 juillet 2014, à l’issue de la troisième conférence sociale. Il s’agit d'"un engagement collectif de l’État, des régions, des partenaires sociaux et des autres acteurs concernés" qui se concrétisera par un "plan de relance de l’apprentissage" détaillé par le gouvernement. Le document apporte des précisions aux annonces faites par Manuel Valls et François Hollande, notamment sur les mesures financières à venir, et annonce une campagne de communication pour la rentrée, une concertation dans la fonction publique sur l’apprentissage ainsi que la mise en œuvre de parcours combinant statut scolaire et apprentissage dans les lycées et les CFA.

Lire la suiteLire la suite
Nord-Pas-de-Calais : quatre CFA engagent des travailleurs sociaux pour lutter contre le décrochage des apprentis

Quatre CFA du Nord-Pas-de-Calais vont renforcer l'accompagnement social de leurs apprentis dans l'espoir de réduire le taux de rupture de contrats : ils participent de mars à décembre 2014 à une expérimentation voulue par les pouvoirs publics. "La Direccte nous a accordé 220 000 euros pour financer l'intervention d'éducateurs spécialisés ou de travailleurs sociaux dans les CFA", indique à l'AEF Christophe Pilch, vice-président de région (PS) en charge de l'apprentissage. Ces professionnels suivront vingt apprentis au maximum. "Notre but est de dégager des bonnes pratiques pour modéliser une prise en charge de ces situations de décrochage", souligne Yvon Papeghin, responsable pédagogique du CFA de la chambre de métiers et de l'artisanat.

Lire la suiteLire la suite