Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

La prime à l’effacement diffus créée par le ministère de l’Énergie fait la quasi-unanimité contre elle

16 euros par mégawattheure en heures pleines, 2 euros en heure creuse. Le montant de la prime versée aux opérateurs d’effacement a été pris par un arrêté du 11 janvier du ministère de l’Énergie, publié au Journal officiel du jeudi 22 janvier 2015, en deçà du montant initialement prévu de 30 euros. Cette prime est contestée par tous les acteurs du secteur, à l’exception de son unique bénéficiaire, Voltalis (1). Elle met en lumière la question de savoir si l’effacement constitue ou non une économie d’énergie. Clarifié en 2013 par la loi Brottes, ce débat a été réactivé dans le projet de loi sur la transition énergétique par un amendement du député François Brottes (PS, Isère), également président de la commission spéciale.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La CRE est défavorable au projet d’arrêté fixant la prime aux opérateurs d’effacement diffus

La CRE est défavorable au projet d’arrêté fixant le montant de prime versée aux opérateurs d’effacement, dans un avis publié vendredi 19 décembre 2014. Ce montant devrait être de 30 euros par MWh, que sa consommation soit simplement reportée dans le temps ou annulée, prévoit le ministère de l’Énergie dans cet arrêté d’application de la loi Brottes. La CRE juge "injustifié" que le texte ne différencie par le simple report de l'annulation, ce qui "conduit au montant de prime le plus élevé". L’impact sur la CSPE pourrait être de 500 millions d’euros sur dix ans.

Lire la suiteLire la suite
Pointe électrique : les fournisseurs d'électricité doivent garantir la puissance demandée par leurs clients (rapport)

« Il est de la responsabilité de chaque fournisseur d'électricité de fournir l'énergie qu'on lui demande et de garantir la puissance demandée par ses clients », déclare Pierre-Marie Abadie, directeur de l'énergie au ministère du Développement durable, jeudi 1er avril 2010, à l'occasion de la remise d'un rapport de deux parlementaires UMP, le sénateur Bruno Sido (Haute-Marne) et le député Serge Poignant (Loire-Atlantique), sur la pointe électrique au ministre Jean-Louis Borloo. Pour Pierre-Marie Abadie, aujourd'hui, « implicitement, la responsabilité de la pointe repose sur EDF, l'opérateur historique, pas sur l'ensemble des opérateurs. C'est injuste ».

Lire la suiteLire la suite